Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Six mois après la tempête Alex, la colère monte chez les élus : "On se sent abandonné par l'État"

-
Par , France Bleu Azur, France Bleu

Six mois après le passage dévastateur de la Tempête Alex, les vallées se reconstruisent mais certains élus déplorent que l'État tarde à tenir sa promesse concernant les aides pour alimenter le fond d'urgence. Emmanuel Macron avait promis 100 millions d'euros, 26 millions ont été débloqués à ce jour.

Le président du département des Alpes-Maritimes Charles-Ange Ginésy
Le président du département des Alpes-Maritimes Charles-Ange Ginésy © Radio France - Maxime Bacquié

Il y six mois la tempête Alex dévastait nos vallées. Le 2 octobre 2020 les flots déchaînés emportent en quelques heures près de 400 maisons, des cimetières, des routes, des ponts... près de 1.600 familles sont touchées dans les vallées de la Roya ou de la Vésubie. Six mois après, l'émotion est toujours forte et les travaux à peine entamés. Ils sont estimés à plus d'un milliard d'euros pour reconstruire nos vallées. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Un milliard d'euros de travaux

Présent le 7 octobre dernier sur place, à Tende, le président de la République Emmanuel Macron avait notamment promis une enveloppe de 100 millions d'euros pour alimenter le fonds d'Urgence 06. Six mois après, on est très loin du compte selon les élus locaux qui assurent que seulement 26 millions d'euros ont, pour l'instant, été débloqués par l'État. 

"On a la fâcheuse impression d'être pris pour des dindons."

"On a l'impression d'avoir été trahi, on se sent abandonné," lâche le président du département des Alpes-Maritimes Charles-Ange Ginésy. Avec le député Éric Ciotti, ils viennent d'écrire un nouveau courrier, directement adressé à Emmanuel Macron. "Nous vous lançons un véritable SOS", peut-on lire en gras dans ce courrier adressé le 29 mars au président de la République.

Et qui reste pour l'heure sans réponse. "On a la fâcheuse impression d'être pris pour des dindons", renchérit Charles-Ange Ginésy qui assure que les collectivités locales n'auront pas les reins assez solides pour assumer seules les travaux.

La première page du courrier adressé par Eric Ciotti et Charles-Ange Ginésy à Emmanuel Macron
La première page du courrier adressé par Eric Ciotti et Charles-Ange Ginésy à Emmanuel Macron - Capture d'écran

Ces travaux de reconstruction sont estimés à un milliard d'euros. Pour rappel, 400 maisons ont été détruites, plus de 400 bâtiments ont été endommagés et 180 familles relogées. "L'argent c'est le nerf de la guerre et pour l'instant on est plein de doutes concernant l'engagement de l'État," conclut le président du département.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess