Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

"On se sent parfois maltraitants" dit une aide soignante d'un EHPAD de Dordogne

-
Par , France Bleu Périgord

Ce mardi, neuf syndicats appellent à une journée de mobilisation dans les EHPAD de France. Pour demander plus de moyens humains pour s'occuper des pensionnaires. Exemple dans un EHPAD de Dordogne, à Saint-Astier.

Les syndicats dont l'UNSA appellent à une journée de mobilisation dans les EHPAD ce mardi
Les syndicats dont l'UNSA appellent à une journée de mobilisation dans les EHPAD ce mardi © Radio France - Antoine Balandra

Saint-Astier, France

"Le service dans les EHPAD se dégrade-t-il ?" Si l'on vous pose cette question ce mardi matin sur France Bleu Périgord, c'est parce que ce mardi est une journée de mobilisation dans les EHPAD partout en France.

A l'appel de 9 syndicats dont FO Santé, l'UNSA, de la CGT ou encore de la FSU. Ils réclament en urgence la création de 40.000 postes. Le budget de la sécurité sociale présenté ce mercredi en conseil des ministres lui ne prévoit que 5 200 recrutements supplémentaires pour 2020. Or les infirmières et autre aides soignantes des EHPAD sont parfois à bout. 

Sur le parking de l'EHPAD de Saint-Astier, par exemple, l'un des plus gros de la Dordogne avec 165 lits, Isabelle Robinet, aide soignante ici depuis 32 ans le précise tout de suite : le nouveau directeur fait tout pour recruter du personnel qualifié. 

Une ou deux pour vingt patients

Mais en attendant ce n'est pas facile au quotidien dit-elle. "Il faut savoir que souvent, quand on leur a fait la toilette, souvent on ne peut pas revoir les pensionnaires de la matinée. En étant une ou deux pour vingt, on ne peut pas être auprès d'eux tout le temps. C'est regrettable, c'est ce qui manque, cette humanité. Parfois, on se sent maltraitants malgré nous" dit-elle.

Du côté des proches des résidents, la tonalité est quasi toujours la même. Eliane vient justement voir son mari à l'EHPAD : "Moi je sais qu'on s'occupe bien de lui, le personnel est très gentil, mais dire qu'il y en a assez, ce n'est pas sûr. Elles n'ont pas le temps les pauvres, il ne le comprend pas toujours, il trouve le temps long, c'est sûr" explique-t-elle. 

Radio d'un personnel par résident

Au niveau national, les syndicats demandent l'instauration d'un ratio d'un soignant par résident. Car même dans les services où sont logées les personnes âgées les plus fragiles, mieux dotés en personnel, les choses ne sont pas simples explique Florence Mérillac, elle aussi aide soignante syndiquée UNSA. 

"Il y a beaucoup d'arrêts maladie parce que nous sommes tous très fatigués, nous sommes épuisés, nous ne trouvons pas le personnel de remplacement au moment voulu, donc nous sommes souvent en sous-effectif. On ne fait pas tous les soins que l'on devrait faire normalement" dit cette aide soignante 

Ce mardi, des rassemblements sont prévus ce mardi à la mi journée devant les EHPAD de Dordogne. Notamment à 14h30 il y aura une distribution de tracts devant les EHPAD de Nontron et de Bergerac.

Rassemblement aussi devant l'EHPAD du Bugue entre 13h45 et 14h45. Des membres de FO du Bugue justement distribueront aussi des tracts à Périgueux entre 8h30 et 10h ce mardi matin avant de rejoindre la manifestation des retraités .

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu