Société

À Seclin, les demandes de renouvellement de cartes d'identité explosent

Par Camille Marigaux, France Bleu Nord mardi 16 mai 2017 à 21:22

Olivier Taquet, du service des affaires générales, doit assurer plus d'une vingtaine de rendez-vous par jour, uniquement pour le renouvellement des cartes d'identité.
Olivier Taquet, du service des affaires générales, doit assurer plus d'une vingtaine de rendez-vous par jour, uniquement pour le renouvellement des cartes d'identité. © Radio France - Camille Marigaux

Le 14 mars dernier, 76 mairies de la région recevaient l'équipement pour délivrer les nouvelles cartes d'identité biométriques. Soit une commune sur vingt seulement, avec pour conséquences, des embouteillages au guichet.

Si vous devez renouveler votre carte d'identité, il va falloir vous armer de patience... D'abord, vérifiez si votre commune est habilité à faire cette démarche. Sinon, vous renseigner pour trouver la plus proche.

Dans le Nord, seulement 48 mairies pour s'occuper de tout le département. Dans le Mélantois par exemple, composé d'une vingtaine de communes, Seclin est l'unique municipalité habilitée à délivrer les nouvelles cartes. Et l'équipe du service des affaires générales, avec seulement trois employés, est débordée depuis le 14 mars, actuellement il faut attendre fin juillet pour obtenir un rendez-vous.

Émilie Colpaert est responsable du service des affaires générales, qui est surchargé. Il faut désormais traiter les demandes des communes voisines, comme Annoeullin, Wattignies, Ostricourt, Lesquin, Ronchin, ou même Lille. La mairie a donc mis un système de rendez-vous pour accueillir les usagers, alors qu’auparavant il suffisait de venir en mairie pour déposer les papiers nécessaires au dossier.

Émilie Colpaert, responsable du service des affaires générales à la mairie de Seclin, dans le Nord.

Plus de travail mais pas plus d'effectifs

Les mairies choisies pour délivrer la nouvelle carte sont celles qui fabriquaient déjà les passeports. Selon la préfecture du Pas-De-Calais à moyen terme il n'y a pas de raison que ça change. Le nombre de municipalités devrait rester le même.

Pour les équipes, cela veut dire plus de travail, avec autant de moyens, même si l'état prévoit une aide financière pour les communes qui s'équipent d'un dispositif de recueil, la machine qui lit les empreintes digitales. 3500 euros par borne et par an. "Mais pas de quoi rémunérer un nouveau salarié", regrette Émilie Colpaert.

Les mairies disposent aussi d'une borne mobile pour se rendre chez les personnes qui ne peuvent pas se déplacer et y faire toutes les démarches. Un point positif pour l'usager : on attend désormais moins longtemps avant de recevoir sa nouvelle carte, une fois les démarches effectuées. Le délai de trois à quatre semaines auparavant, est passé de huit à dix jours.

A LIRE AUSSICARTES - Où demander une carte d'identité biométrique dans les Hauts-de-France ?