Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Sécurité globale : une intersyndicale appelle à manifester ce samedi à Montbéliard

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu Besançon

Plusieurs syndicats, ainsi que la Ligue des droits de l'homme de Belfort, appelle à la mobilisation ce samedi à 14h30 à Montbéliard contre le projet de loi controversé sur la sécurité globale débattu en ce moment au Parlement.

Des slogans lors d'une manifestation contre le projet de loi "sécurité globale" (photo d'illustration)
Des slogans lors d'une manifestation contre le projet de loi "sécurité globale" (photo d'illustration) © Maxppp - Maxppp

"C'est un rassemblement contre les lois liberticides du gouvernement et tout particulièrement celle relative à la sécurité globale". Une intersyndicale CGT, FO, Solidaires et FSU du pays de Montbéliard, ainsi que la Ligue des droits de l'Homme du Territoire de Belfort appelle à la mobilisation ce samedi 28 novembre à 14h30 à la Pierre à Poissons, à Montbéliard, pour protester contre le projet de loi sécurité globale.

Le texte, pour lequel l'Assemblée nationale a donné un premier feu vert mardi, prévoit notamment de pénaliser la diffusion malveillante des forces de l'ordre, tout en l'assortissant de garanties sur le "droit d'informer".

Cet article, mais aussi la possible utilisation de drones lors des manifestations et la crainte de la reconnaissance faciale par les caméras de surveillance, ont suscité une intense émotion dans les médias, qui y voient un risque d'entrave à la liberté d'informer. La proposition de loi doit maintenant être examinée au Sénat.

Halte au "floutage de gueule"

"La mobilisation, qui commence à peine, s’intensifie chaque jour un peu plus dans toutes les villes de France", écrit la LDH 90 dans un communiqué. "On constate malheureusement que les manifestations sont régulièrement émaillées d'arrestations de journalistes et de violences policières (...) l’Etat de droit est en danger, nous serons là pour le protéger".

Une attestation est nécessaire pour vous rendre à la Pierre à Poissons ce samedi. "Cette manifestation est légale, déclarée en Préfecture et il est autorisé d’y participer pendant le confinement, sous réserve de remplir l’attestation dérogatoire obligatoire", rappelle la LDH 90. Le document est à télécharger en bas de l'article.

L'évacuation brutale d'un camp de migrants à Paris lundi soir et la révélation jeudi du passage à tabac d'un producteur de musique noir par quatre policiers ont suscité l'indignation et électrisé le débat. Des scènes filmées et visionnées des millions de fois sur les réseaux sociaux.

Samedi dernier, des incidents avaient éclaté après le rassemblement au Trocadéro qui avait réuni plusieurs milliers de personnes opposées au projet de loi. Vingt-trois personnes avaient été interpellées.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess