Société

Sécurité renforcée dimanche pour la braderie de Chambéry

Par Nicolas Peronnet, France Bleu Pays de Savoie jeudi 22 septembre 2016 à 18:43

La braderie de Chambéry sera placée dimanche sous haute sécurité (illustration)
La braderie de Chambéry sera placée dimanche sous haute sécurité (illustration) © Maxppp - Maxppp

Sécurité oblige dans le contexte actuel, la 40ème braderie d'automne va subir quelques modifications dimanche dans le centre-ville de Chambéry. 50.000 personnes sont attendues.

La sécurité sera renforcée dimanche autour de la traditionnelle braderie d'automne. 50.000 personnes sont attendues dans les rues du centre-ville pour cette 40ème édition. Deux mois après l'attentat au camion fou de Nice, la mairie a décidé de maintenir l’événement malgré les impératifs de sécurité liés aux grands rassemblements. Le dispositif a toutefois été revu.

Des plots en béton pour éviter toute intrusion de véhicule

Les 300 professionnels et les 1.400 particuliers ne pourront pas cette année s'installer sur la place du palais de Justice, au square Daisay, ou encore au bout de la place de Genève (coté rue Jean Pierre Veyrat). Les accès aux zones de vente dans l'hypercentre seront bloqués par des plots en béton pour éviter toute intrusion de véhicule, plus efficaces que les simples barrières gardées. Seuls les piétons et les véhicules de secours pourront passer.

La mise en place de ce dispositif va bousculer les habitudes des vendeurs. "L'installation des particuliers, tolérée ces dernières années jusqu'à 19h le samedi soir, ne sera autorisée qu'à partir de 22h. A partir de minuit, les plots seront mis et plus aucun véhicule de pourra rentrer dans le périmètre" explique Patrick Raussin, le responsable de la braderie au sein de l'UCA (Union Commerciale et Artisanale) de Chambéry.

ECOUTEZ Patrick Raussin, le responsable de la braderie

Outre les effectifs de police et de gendarmerie, et la présence de militaires dans le cadre de l'opération sentinelle, les organisateurs ont également décidé de faire appel à davantage d'agents de sécurité que les années précédentes.

"Important de maintenir l’événement". Philippe BARD, adjoint au commerce à la ville de Chambéry

L'annulation de plusieurs braderies ces dernières semaines, dont celle de Lille, la plus grande du pays, ont fait réfléchir les élus chambériens. Le maire Michel Dantin a finalement tranché et décidé de maintenir l’événement, avec l'accord de la préfecture de Savoie. Une "bonne décision" pour Philippe Bard, son adjoint au commerce : "Organiser des manifestations dans le contexte actuel est difficile, mais à Lille le manque à gagner pour les commerçants a été très important. Nous avons donc fait le choix de maintenir comme nous avons maintenu le feu d'artifice, mais nous avons beaucoup travaillé pour que les gens soient en sécurité et je pense qu'ils le seront".

ECOUTEZ Philippe Bard, adjoint au commerce à la ville de Chambéry

Pour compenser la perte d'espace liée à l'interdiction de certains secteurs, le périmètre du vide-grenier intégrera cette année une partie du boulevard de la colonne, désormais libéré des bus dans le cadre du nouveau plan de déplacement urbain.

Partager sur :