Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Sécurité routière : 61% des moins de 35 ans lisent leurs SMS au volant

-
Par , France Bleu

Lire et écrire des SMS au volant font partie des dangers que la Sécurité routière pointent dans sa nouvelle campagne lancée vendredi. Le sondage TNS-Sofrès mené à cette occasion révèle que chez les conducteurs de moins de 35 ans, 61% lisent leurs SMS, et 32% les écrivent.

SMS au volant : la sécurité routière lance une campagne de sensibilisation
SMS au volant : la sécurité routière lance une campagne de sensibilisation

Près d'un tiers (32 %) des conducteurs de moins de 35 ans écrivent des SMS en conduisant, et 61 % en lisent, selon un sondage TNS-Sofrès pour la Sécurité routière, qui lance vendredi une campagne contre les dangers du smartphone au volant.

La campagne, baptisée "Au volant, quand vous regardez votre smartphone, qui regarde la route?", est destinée à provoquer une "prise de conscience" des dangers liés à l'utilisation du téléphone au volant.

Le spot >

Ecrire un message en conduisant "multiplie le risque d'accident par 23"

La Sécurité routière estime qu'écrire un message oblige à détourner les yeux de la route en moyenne pendant 5 secondes, et multiplie par 23 le risque d'accident. Le tiers des conducteurs interrogés avouent lire des SMS, mails, notifications ou alertes en conduisant. Le chiffre passe à 61% chez les moins de 35 ans.

La Sécurité routière affirme que près d'1 accident corporel sur 10 est lié à l'utilisation d'un téléphone portable en conduisant. Plus de 24 millions de Français possèdent un smartphone.

Enquête TNS-Sofrès réalisée du 10 au 13 septembre auprès de 950 personnes, représentatives de la population française de 18 ans et plus (méthode des quotas).  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess