Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Sécurité routière : des contrôles dans les bus et les cars de l'Yonne

-
Par , , France Bleu Auxerre

La sécurité routière, ça concerne aussi les trajets en bus ou en car scolaire. Les gendarmes et les policiers de l'Yonne ont mené plusieurs contrôles, ce lundi, à l'arrivée et au départ des ramassages scolaires.

Les contrôles ont été menés à Avallon et Auxerre ce lundi.
Les contrôles ont été menés à Avallon et Auxerre ce lundi. © Radio France - Thierry Boulant

Avallon, France

17 000 enfants empruntent les transports scolaires dans l'Yonne chaque jour. Des liaisons assurées dans le département par 15 entreprises et 12 régies communales. Mais tout cela est très encadré, et c'est un secteur qui est contrôlé de façon aléatoire par les forces de l'ordre deux à trois fois par an. 

20 points de contrôle

Les gendarmes du peloton motorisé d'Avallon ont ainsi mené une opération de contrôles, ce lundi matin, aux abords de la cité scolaire Des Chaumes. L'objectif était avant tout de vérifier que les règles sur la sécurité des enfants étaient scrupuleusement suivies. "Il y a tout ce qui concerne le conducteur, est-ce qu'il a tous les documents qu'il doit avoir, tous les appareils de sécurité dans le bus. Il y a la vérification au démarrage de l'alcoolémie. Il y a aussi la ceinture de sécurité qui est désormais obligatoire", explique Cécile Rackette, la sous-préfète d'Avallon. 

Les transporteurs de plus en plus scrupuleux

Une vingtaine de points sont vérifiés par le gendarme Olivier Pagneux qui égraine : "le permis de conduire, la carte grise avec la visite technique, la mise en place de l’éthylotest embarqué". 

Ici, tout est en règle. Il faut dire que les compagnies de transport sont souvent très scrupuleuses sur les consignes de sécurité. Et quand un écart est relevé, c'est en général une infraction mineure : "souvent, c'est la boite de premiers secours dont la date de péremption est dépassée", poursuit le gendarme. 

La ceinture de sécurité : 135 euros pour les parents en cas d'oubli

Tous les bus sont désormais équipés de ceintures de sécurités, mais tous les écoliers ne l'attachent pas forcément. "On a beau leur dire, ils sont relax !" confirme, Valérie conductrice pour Transdev. 

"C'est capital de sensibiliser sur ce point", ajoute Cécile Rackette, la sous-préfète d'Avallon, "car aujourd'hui encore, 20% des personnes qui meurent sur la route ne portaient pas leur ceinture de sécurité. Il faut donc que cette mesure passe dans les mœurs. C'est aux parents d'abord de sensibiliser les enfants et aux conducteurs de vérifier", poursuit la fonctionnaire.

En tout cas, sachez que lors d'un contrôle pendant un trajet en car scolaire, si un enfant ne porte pas sa ceinture, les parents  devront s'acquitter d'une amende de 135 Euros.

A Avallon ce lundi matin, aucune infraction n'a été relevée sur les 7 bus contrôlés. La même opération a été menée à Auxerre à la gare routière des migraines.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu