Société

Sécurité routière en Seine-Maritime : les élèves des autos-écoles contrôlés par surprise

Par France Bleu et Kathleen Comte, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) et France Bleu vendredi 21 octobre 2016 à 19:05

Pour sensibiliser les jeunes, des contrôles routiers surprises étaient organisés à Sainte-Marie-des-Champs (Seine-Maritime).
Pour sensibiliser les jeunes, des contrôles routiers surprises étaient organisés à Sainte-Marie-des-Champs (Seine-Maritime). - Kathleen Comte

Pour sensibiliser les jeunes à la sécurité routière, la Préfecture de Seine-Maritime a décidé d'organiser vendredi des contrôles surprises à Sainte-Marie-des-Champs (près d'Yvetot). Avec la complicité des moniteurs d'auto-écoles, les élèves ont dû présenter leurs papiers.

Contrôles surprises pour les jeunes conducteur vendredi à Sainte-Marie-des-Champs (près d'Yvetot en Seine-Maritime). La préfecture a décidé de contrôler les élèves de plusieurs auto-écoles normandes pendant leurs heures de conduite et avec la complicité des moniteurs. Une bonne façon de sensibiliser les 18-24 ans aux contrôles de sécurité routière.

Stephen, 20 ans, est élève d'auto-école. C'est sa dix-huitième heures de conduite et il vient de se faire contrôler pour la première fois : "Le gendarme m'a demandé de me garer, de présenter mon livret de conduite et de souffler dans l'alcootest. Je n'étais pas stressé parce que je savais que n'avais rien fait de mal. Je trouve que c'est une bonne initiative parce que ça nous apprend à toujours avoir ses papiers et à ne pas boire au volant."

Assise à côté de lui, sa monitrice Béatrice, salue l'initiative. Pour elle, la sécurité routière est un point peu voire pas abordé lors de la formation des conducteurs : "On devrait penser sécurité routière et malheureusement les auto-écoles pensent aussi et surtout au permis parce que ça coûte cher à nos élèves et ils ont besoin de résultats. Un résultat au détriment de la sécurité. C'est sûr qu'il y a un manque, c'est évident."

Pendant une heure, une vingtaine de véhicules sont contrôlés. Alcool, drogue, vitesse, téléphone... les jeunes sont nombreux à perdre la vie en voiture. Mais ils ne sont pas majoritaires. Hervé Pouessel, commandant de l'escadron départemental de sécurité routière de Seine-Maritime : "Cette année sur 250 blessés, on a une quarantaine de jeunes de moins de 25 ans. Plus on est jeunes, plus on est réceptifs aux discours pédagogiques. Ce sont les conducteurs de demain c'est important de les sensibiliser."

Depuis le mois de janvier, sur les 43 morts du département, 16 avaient entre 18 et 24 ans.

Partager sur :