Société

Sécurité routière : l'été 2015, le plus meurtrier sur les routes de Somme depuis 12 ans

Par Marie Mutricy, France Bleu Picardie jeudi 10 septembre 2015 à 12:35

Les gendarmes de la Somme vont accentuer les contrôles
Les gendarmes de la Somme vont accentuer les contrôles © Radio France - Guillaume Chhum

Les accidents de la route ont fait 16 morts cet été, contre trois seulement en de juillet et août 2014. Les victimes, en grande majorité du département, roulaient trop vite et elles avaient bu. Des contrôles routiers vont avoir lieu toutes les semaines de septembre.

Alors que le nombre de tués sur les routes de Somme avait baissé de 58% par rapport à la même période en 2014, l'été s'est avéré dramatique dans le département : 16 personnes se sont tuées en juillet et août contre 3 seulement l'an dernier.  L'été 2015 est le plus meurtrier depuis 2003. Les contrôles routiers seront hebdomadaires.

Alcool et vitesse sont les principales causes d'accidents mortels

Le beau temps a été pointé du doigt pour expliquer ce regain d'accidents mortels. Mais le commandant Sébastien Dargelas réfute l'arguement météo. "Ce ne sont pas les routes qui tuent, c'est le relâchement des comportements" explique le gendarme de l'Escadron départemental de sécurité routière dans la Somme.

"Les gens se permettent de conduire avec des taux d'alcoolémie vraiment très importants et à des vitesses vraiment très très élevées, et face à ça on se doit de réagir. L'augmentation des contrôles est déjà notable" Sébastien Dargelas, commandant de l'Escadron départemental de sécurité routière dans la Somme

Le capitaine Sébastien Dargelas, commandant l'Escadron de Sécurité routière à la Gendarmerie de la Somme. - Radio France
Le capitaine Sébastien Dargelas, commandant l'Escadron de Sécurité routière à la Gendarmerie de la Somme. © Radio France - Vincent Delorme

Sébastien Dargelas commande l'Escadron départemental de sécurité routière

Dans la plupart des accidents, c'est l'alcool et la vitesse qui sont en cause. "_S_ur les 10 accidents mortels qu'on a eu au cours du mois d’août sur la zone gendarmerie, 40% des tués était du à l'alcool". Et toutes les catégories d'âge et de population sont touchées. "_Les personnes qui décèdent sur les routes du département, à 85% d'entre elles, décèdent à moins de 30 km de leur domicile. Donc ce sont vraiment des gens du département_.**"

Des contrôles hebdomadaires sur les routes

Les contrôles routiers vont donc augmenter, explique le commandant Sébastien Dargelas : "Dès maintenant, outre les contrôles traditionnels au quotidien, on va renforcer par la tenue d'opérations de sécurité routière qui vont mobiliser toutes les unités du département, et ça toutes les semaines**"**. 

Le gouvernement avait annoncé une réforme du permis de conduire pour tenter d'enrayer la hausse du nombre de tués sur les routes.