Société

Sécurité très renforcée pour le triathlon de La Baule

Par Marion Fersing, France Bleu Loire Océan mercredi 21 septembre 2016 à 5:21

Une partie de la plage sera réservée aux athlètes et aux organisateurs.
Une partie de la plage sera réservée aux athlètes et aux organisateurs. © Radio France - Franck Dubray

6.000 concurrents et 60.000 spectateurs sont attendus à La Baule pour le triathlon ce week-end. Après l'attentat de Nice le 14 juillet, la sécurité a du être renforcée pour pouvoir maintenir le rendez-vous.

La Baule a du annuler son grand feu d'artifice du 15 août parce que c'était trop compliqué d'assurer la sécurité, mais le week-end qui vient, le triathlon, lui, aura bien lieu. Et pour protéger les 6000 concurrents et les 60000 spectateurs, ce sont de très grosses mesures de sécurité qui sont prises : "des renforts de police, près de 160 plots de béton et des poids-lourds pour barrer certaines avenues" et éviter un attentat comme à Nice le 14 juillet, détaille Charles Cadiet, le directeur de la communication de la ville. "Nous avons rendu le circuit hermétique pour avoir une sécurité maximum". Une partie de la plage sera réservée aux athlètes et aux organisateurs au niveau de la zone de départ.

Près de 160 plots en béton et des poids-lourds pour barrer certaines avenues

Alors pourquoi maintenir le triathlon, le deuxième de France, après avoir annulé le feu d'artifice ? Parce que c'est plus facile de sécuriser la zone explique la mairie. "Le feu d'artifice se déroule la nuit, il y a plusieurs dizaines de milliers de spectateurs répartis sur un front de mer de plusieurs kilomètres. Là, ce sera le jour, sur une portion du front de mer plus courte, avec des avenues qu'on peut facilement sécuriser et une dispersion des spectateurs qui n'est pas la même" poursuit Charles Cadiet.

La ville de La Baule anticipe aussi sur les prochains événement avec un budget supplémentaire pour la sécurité.