Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Les affaires Fourniret

Sedan : une manifestation contre la réalisation d'un téléfilm sur Michel Fourniret

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne, France Bleu

Alors que le tournage du futur téléfilm de TF1 consacré à Michel Fourniret a débuté cet été, une manifestation a eu lieu ce samedi à Sedan (Ardennes) pour dénoncer cette réalisation : entre honte pour le réalisateur et pensée pour les familles des victimes de l'Ogre des Ardennes.

Une dizaine de personnes ont déambulé dans Sedan avec des pancartes hostiles au téléfilm de TF1
Une dizaine de personnes ont déambulé dans Sedan avec des pancartes hostiles au téléfilm de TF1 © Radio France - Stéphane Maggiolini

"Nous ne voulons pas du téléfilm ! Nous le boycottons !", lance Marie-Thérèse Fraiture en tête de cortège. Derrière elle, une dizaine d'ardennais choqués par le tournage et la diffusion prochaine d'un long-métrage sur Michel Fourniret. "Fourniret, la traque", est réalisé par Yves Renier pour TF1. Au casting notamment François-Xavier Demaison et Philippe Torreton, dans le rôle du principal intéressé. Le scénario tourne autour de l'arrestation de L'Ogre des Ardennes en 2003 pour tentative d'enlèvement sur mineure, deux enquêteurs vont alors compter sur les aveux de sa femme pour faire tomber Fourniret. Un scénario qui ressemble à la réalité, les manifestants dénoncent un manque de respect pour les victimes.

"Ce téléfilm, c'est lui faire honneur !"

"Il joue avec la justice depuis des années, il fait souffrir des familles entières et on fait un film sur lui ? C'est une honte. Qu'on fasse un documentaire dans dix, vingt ans pourquoi pas, mais pas là sur une instruction en cours. C'est ignoble de faire du fric là-dessus", s'agace Joël. À ses côtés, une autre manifestante s'indigne aussi de ce projet destiné à être diffusé à la télévision : "Ce téléfilm, c'est lui faire honneur ! Il jubile là c'est sur !"

Marie-Thérèse Fraiture est à l'origine de cette manifestation, l'appel a été lancé sur les réseaux sociaux et selon elle il doit être entendu par Yves Renier, le réalisateur. "Le Commissaire Moulin (Rôle qu'a longtemps incarné Yves Renier) est tombé bien bas!", écrit-elle sur une pancarte. "Les droits ont été achetés par TF1, vous imaginez les familles ? Si elles allument la télé ?", s'émeut l'organisatrice.

Jeter les "bobines" à la poubelle

C'est la première fois en France qu'une manifestation contre "La Traque" se tient. L'objectif des manifestants est de se faire entendre et que ces opérations se multiplient à la fois dans les Ardennes mais aussi dans tout le reste du pays. "Le tournage a commencé mais y a encore des bobines à jeter à la poubelle", lance Marie-Thérèse Fraiture : elle réclame la suppression pure et simple de ce téléfilm.

Un succès d'audience, un échec moral ?

Ce n'est pas la première fois qu'un fait divers se transforme en téléfilm, Yves Renier avait déjà réalisé le film sur Jacqueline Sauvage, symbole des violences conjugales, en 2018, l'an dernier Netflix consacrait un documentaire à l'affaire du petit Grégory. "Bien sûr que si le film se fait il y aura des gens pour le regarder, il y aura une curiosité parce que le nom de Fourniret parle à tout le monde. Mais là ! On le médiatise trop ! Qu'on fasse un documentaire sur les victimes plutôt", lance une manifestante.

Les manifestants interpellent Yves Renier, l'ex "Commissaire Moulin"
Les manifestants interpellent Yves Renier, l'ex "Commissaire Moulin" © Radio France - Stéphane Maggiolini
La manifestation a duré plusieurs dizaines de minutes dans le centre-ville de Sedan
La manifestation a duré plusieurs dizaines de minutes dans le centre-ville de Sedan © Radio France - Stéphane Maggiolini
Choix de la station

À venir dansDanssecondess