Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Seine-et-Marne : la SNCF utilise la réalité virtuelle pour sensibiliser des lycéens aux risques ferroviaires

mercredi 14 mars 2018 à 5:06 Par Pauline Pennanec'h, France Bleu Paris et France Bleu

Un film d'horreur en réalité virtuelle : un camion de la SNCF se déplace dans les lycées et diffuse une campagne de sensibilisation pour dissuader les jeunes de se promener sur les rails, comme à Savigny-le-Temple (Seine-et-Marne), ce mardi, où les lycéens étaient nombreux pour la découvrir.

La SNCF va sillonner les lycées de France durant deux ans pour sensibiliser sur les risques
La SNCF va sillonner les lycées de France durant deux ans pour sensibiliser sur les risques - SNCF Réseau

Savigny-le-Temple, France

"Ne devenez pas le cauchemar d'un autre" : c'est le nom de cette campagne de sensibilisation aux risques ferroviaires à destination des jeunes. Une campagne faite comme un film d'horreur, diffusé en réalité virtuelle, à bord d'un camion. Le scénario retrace le cauchemar d'une Philippe, témoin d'un accident de personne sur les voies. À 2h38 du matin, chaque nuit, il refait ce rêve angoissant. 

"On aurait dit qu'on vivait le moment avec cette personne"

Ce mardi, au lycée Antonin Carême, à Savigny-le-Temple, les agents de la SNCF ont accueilli les jeunes lycéens à bord du camion noir. À l'intérieur, on retrouve le décor d'une chambre, morbide, sombre, avec un réveil, qui affiche l'heure fixe : "2h38".  Avant de démarrer l'expérience, on s'équipe... et c'est parti. Des flammes, des phares d'un train, le fantôme d'un jeune garçon qui hurle : l'horrible scénario de l'accident en réalité virtuelle. 

Le bus de la SNCF sillonne les collèges et lycées de France - Radio France
Le bus de la SNCF sillonne les collèges et lycées de France © Radio France - Pauline Pennanec'h

Annie est encore tremblante : "J'ai cru que cela m'arrivait à moi ! J'ai eu super peur !" lâche-t-elle, avouant avoir déjà traversé des rails, "Je ne le ferai plus jamais". Halima a été très impressionnée : "On aurait dit qu'on vivait le moment avec cette personne." Cela fait réfléchir Bachir, qui a déjà été témoin de ce genre d'intrusions sur les rails : "On les voit souvent à s'accrocher à l'extêrieur du train, soit ils traversent les rails."

C'est choquant, ça nous dissuade vraiment de faire la même connerie      
— Bachir, lycéen

Dans la cour du lycée, les agents de la SNCF sont présents pour discuter, comme Caroline Bigorgne : "On espère vraiment que le message de fond passe. On parle seulement de l'accident de personne classique, mais il y a des jeux dangereux." 

La campagne de prévention "2h38" au lycée Antonin Carême - Reportage

2.500 intrusions en 2017 en Île-de-France

En 2017, 55 personnes sont mortes percutées par des trains, après s'être promenées sur les rails, dont 9 en Île-de-France. Les intrusions sur les rails, c'est l'une des principales causes de mortalité sur le réseau ferroviaire. Mais surtout, la SNCF a compté 10.000 intrusions sur l'espace ferroviaire en France, dont 2.500 en Île-de-France l'an dernier. Le bus va sillonner les établissements scolaires pendant deux ans, et fera aussi un arrêt sur les festivals, cet été.