Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : le couvre-feu étendu à tout le département de Seine-Maritime

Le couvre-feu s'étend en Seine-Maritime. Le gouvernement annonce ce jeudi que l'ensemble du département est concerné par la mesure, visant à endiguer la propagation du Coronavirus. Elle entrera en vigueur ce vendredi minuit.

Le Premier ministre Jean Castex a tenu une conférence de presse ce jeudi.
Le Premier ministre Jean Castex a tenu une conférence de presse ce jeudi. © Maxppp - Ludovic Marin

Après la métropole de Rouen, c'est désormais l'ensemble du département de la Seine-Maritime qui est concerné par le couvre-feu. Le gouvernement annonce ce jeudi l'extension de la mesure. A compter de vendredi minuit, il sera interdit de se déplacer entre 21h et 6h, sauf dérogation. Les bars devront rester fermés toute la journée. La mesure durera au moins six semaines.

Ce mardi, dans son point de situation, l'Agence régionale de santé indiquait "une forte recrudescence de la circulation du virus" dans tous les départements normands. Mais c'est bien en Seine-Maritime que les indicateurs sont les plus mauvais, les communes du Havre et de Rouen, notamment, ont un taux d'incidence qui dépasse les 250 cas pour 100.000 personnes. Le département comptait mardi près de la moitié des foyers d'infection en cours d'investigation dans la région.

En tout, ce sont désormais 54 départements métropolitains qui sont concernés par des mesures de couvre-feu. Le Premier ministre l'a d'ailleurs précisé : "le mois de novembre sera éprouvant" et "le nombre de morts va continuer à augmenter" dans notre pays.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess