Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Seine Maritime : la commune de Goupillières garde son école

lundi 10 septembre 2018 à 12:58 Par Anne Bertrand, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

L'école de Goupillières, près de Pavilly, n'est plus menacée de fermeture. L'Inspection académique ouvre même une seconde classe, en maternelle. Les enfants étaient jusqu'alors accueillis dans une structure associative, mise en place par la mairie.

La mobilisation a payé dans la commune de Goupillières : l'école est sauvée.
La mobilisation a payé dans la commune de Goupillières : l'école est sauvée. © Radio France - Anne Bertrand

Goupillières Vallée, Pavilly, France

L'école de Goupillières, près de Pavilly,  a eu la surprise ce lundi matin de voir arriver un nouvel enseignant.  L'Inspectrice d'académie accepte d'ouvrir une seconde classe, pour les 12 petits de 3 à 4 ans accueillis jusqu'alors au sein d'une structure associative. C'est un animateur qui encadrait les enfants. La mairie de Goupillières avait mis cette structure en place pour la seconde rentrée consécutive, faute d'une ouverture de classe en maternelle.

Dans un communiqué, l'Inspectrice d'académie accède donc à la demande du maire et des parents de la commune mais elle rappelle que les enfants devraient être scolarisés dans les communes alentours (Sainte-Austreberthe à 2,5 km, Pavilly à 3 km et Emanville à 4 km). Et de conclure : "La carte scolaire départementale doit se faire dans l’intérêt général et engage la responsabilité de tous les acteurs qui doivent veiller à la bonne utilisation des deniers publics." 

Selon l’Éducation nationale, les regroupements pédagogiques favorisent la réussite des élèves, bien davantage que les classes uniques à plusieurs niveaux. Ce que conteste François Dodelin, le maire (sans étiquette) de Goupillières : les enfants s'en sortent très bien une fois arrivés au collège de Pavilly. "Ils ont des moyennes supérieures à 15 et font partie des premiers au collège."

Dix communes de Seine Maritime contestent la carte scolaire devant le tribunal administratif

L'école de Saint Hellier, près d'Auffay, est en revanche toujours sous le coup d'une fermeture. La commune comptabilise 46 enfants, dont 31 en classe unique de la grande section au CM2. Les 15 plus petits sont accueillis par l'Atsem, là encore dans une structure associative mise en place pour la 3ème année consécutive par la mairie.

Dix communes de Seine Maritime ont contesté devant la justice le retrait d'un poste d'enseignant à la rentrée 2018. Saisi en référé, le tribunal administratif de Rouen leur a donné raison début juillet. Il doit maintenant se prononcer sur le fond. L'audience a lieu ce lundi après midi pour huit de ces communes.

  - Radio France
© Radio France - Eric Turpin