Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Séisme et tsunami en Indonésie

Séisme et tsunami en Indonésie : un pompier manchois au secours des victimes

mardi 2 octobre 2018 à 15:40 Par Pierre Coquelin, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Cotentin

Face à la situation dramatique dans la région de Palu après le séisme et le tsunami du 28 septembre, l'Indonésie a lancé un appel à l'aide internationale. Des ONG affluent pour secourir les rescapés. Un pompier professionnel manchois va décoller de Paris jeudi midi.

Les opérations de sauvetage-déblaiement se terminent dans les décombres de Palu
Les opérations de sauvetage-déblaiement se terminent dans les décombres de Palu © Maxppp - Hotli Simanjuntak

Manche, France

Une île dévastée, ravagée. Depuis le séisme et le tsunami du 28 septembre, les secours sont débordés. Lundi, l'Indonésie a lancé un appel à l'aide humanitaire internationale. Le bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (Unocha) a estimé lundi à 191 000 le nombre de personnes ayant besoin d'une aide humanitaire d'urgence. "La situation est dramatique", souligne Christophe Iskandérian, membre de Pompiers mission humanitaire, la première urgence. En préalerte depuis vendredi, le pompier originaire des Pieux va participer à une mission sur place. 

Christophe Iskendérian fait partie d'une équipe de sept sauveteurs : un médecin, deux infirmières, un coordinateur, un chef d'équipe et deux équipiers. Une unité légère qui va pouvoir se déployer rapidement hors des villes, aller où les "moyens lourds" ne peuvent se rendre. "La première chose, ça va être de cartographier les besoins, pour les dispatcher. Et ensuite de préparer une deuxième équipe de relais si besoin", note-t-il. 

L'eau potable, première urgence

"Ils ont surtout besoin de dispensaires de soins, car là, les opérations de déblaiement-sauvetage se terminent", précise le Manchois. Jeudi midi, il décolle de Paris avec six autres sauveteurs. Dans leurs bagages, une unité de potabilisation, financée par le département du Calvados. L'eau, c'est la première urgence selon le pompier. "Il faut absolument permettre aux gens d'avoir de l'eau potable rapidement, car c'est ce qui génère le plus de problèmes et de maladie", ajoute-t-il. L'équipe amène aussi avec elle trois "caisses tulipes" pour un poids de 180 kilos : "elles vont nous permettre de faire du soin, en attendant d'être réapprovisionnés par l'OMS", confie Christophe Iskandérian. 

Christophe Iskendérian : "Il faut absolument permettre aux gens d'avoir de l'eau potable rapidement"

Il a déjà eu l'occasion d'aller en mission en Indonésie : en 2005, après le tsunami meurtrier de décembre 2004 ; puis en 2009, après un tremblement de terre au sud de Sumatra. Le pompier s'attend à des conditions compliquées, spartiates. "Les autorités locales nous ont déjà prévenus", explique-t-il. 

L'équipe doit arriver vendredi dans la soirée au plus tôt. Le Manchois doit rester normalement sur place jusqu'au 19 octobre.

Pompiers missions humanitaires lancent un appel à la générosité. Leur siège se trouve 5, rue Eugène Boudin à Ifs.