Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Selon l'UFC-Que Choisir, la Poste est trop chère et pas assez efficace

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Une enquête de l'association de consommateurs UFC-Que Choisir pointe du doigt, ce lundi, des augmentations de tarifs parfois cinq ou six fois supérieures à à l'inflation. Des hausses injustifiées alors que le service souffre aussi d'un manque d'efficacité.

La Poste, trop chère et pas assez efficace selon l'UFC-Que Choisir
La Poste, trop chère et pas assez efficace selon l'UFC-Que Choisir © Maxppp

Une augmentation des prix moyenne, pour le service postal (dit "universel", c'est-à-dire pour tous et partout en France), de 33% entre 2005 et 2016 : c'est ce que dénonce l'UFC-Que Choisir ce lundi dans une étude menée sur les tarifs des prestations sur près de dix ans. Soit une hausse de prix qui vaut deux fois le taux d'inflation (+16% entre 2005 et 2016).

Prix en hausse, service en berne

Même constat pour le simple prix du timbre "grand public", qui, le 1er janvier prochain, aura augmenté de 39,6% depuis 2008. Soit cinq fois plus que l'inflation, et beaucoup plus que pour les prix pratiqués pour les professionnels. 

"Avec une telle augmentation des prix, les usagers pourraient s'attendre à une amélioration de la qualité. Mais cette attente est vaine".

— Alain Bazot, président de l'UFC-Que Choisir

L'autre problème, selon l'UFC-Que Choisir, est en effet un problème d'efficacité : les enquêteurs de l'association ont envoyé des colis de 2,3kg avec remise contre signature. Alors qu'au guichet, ils demandaient l'offre la moins chère, 71% ont été orientés vers une offre plus chère. Et 12% des paquets sont arrivés en retard

"Complicité" de l'Etat ?

Quant au timbre rouge, c'est-à-dire la lettre prioritaire, censée être livrée à J+1, elle affiche aussi des performances faibles. "On a le sentiment qu'il y a une bienveillance, voire une complicité de l'Etat sur cet aspect", selon Alain Bazot, le président de l'association, qui dénonce "un abandon total d'ambition pour le timbre rouge"... au profit du timbre vert, moins rapide. L'UFC-Que Choisir se demande même si le service de la lettre prioritaire n'est pas volontairement laissé à l'abandon. 

Conséquence : l'association de consommateur demande à l'Etat "de relever le niveau d'exigence vis-à-vis de la Poste, afin de garantir aux consommateurs qu'en contrepartie des hausses (...) ils puissent obtenir une amélioration réelle et légitime de la qualité du service", a déclaré Alain Bazot lors d'une conférence lundi. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess