Société

Selon Médecins du Monde 1.000 personnes vivent dans des squats ou des bidonvilles à Bordeaux

Par Stéphane Hiscock, France Bleu Gironde mardi 18 octobre 2016 à 18:00

Médecins du Monde (illustration)
Médecins du Monde (illustration) © Maxppp - maxppp

L'association Médecins du Monde a publié son rapport annuel. Elle pointe une dégradation de l'état de santé des migrants qu'elle reçoit en consultation dans son centre bordelais. 90 % des patients vivent en hébergement précaire et instable.

1.000 personnes vivent dans des squats ou des bidonvilles dans l'agglomération bordelaise et la grande majorité sont des migrants : c'est le chiffre annoncé par Médecins du Monde. L'association, présente à Bordeaux depuis exactement 30 ans, publiait ce mardi son rapport annuel.

En 2015, Médecins du Monde a reçu dans son Centre d'Accueil, de Soins et d'Orientation (CASO) quartier Baccalan plus de 2.100 nouveaux migrants et réalisé près de 6.600 consultations médicales. L'association pointe une dégradation de l'état de santé physique et moral des migrants quand ils arrivent en France.

Les parcours migratoires sont de plus en plus compliqués : violences physiques ou sexuelles, les migrants arrivent en France dans un état de grande souffrance

— Philippe Fort, bénévole à Médecins du Monde

Philippe Fort, bénévole

Contrairement aux idées reçues il y a presque autant de femmes que d'hommes qui fuient leur pays et qui arrivent à Bordeaux. La plupart ont entre 30 et 35 ans. Un tiers viennent d'Europe de l'Est, une autre du Maghreb et un dernier de l'Afrique Subsaharienne.

Partager sur :