Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Semaine bleue : une colocation intergénérationnelle pour rompre la solitude

mercredi 10 octobre 2018 à 6:35 Par Marcellin Robine, France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

La présence d'un jeune en cas de besoin pour la personne âgée, un loyer faible pour l'étudiant : voici le concept de la colocation intergénérationnelle. L'association Lien met en relation des personnes qui souhaitent former une colocation. En ex-Basse-Normandie, il en existe une quarantaine.

Laura et Simone habitent sous le même toit depuis un mois et tout se passe bien
Laura et Simone habitent sous le même toit depuis un mois et tout se passe bien © Radio France - Marcellin Robine

Ifs, France

Laura et Simone discutent joyeusement, assises sur un canapé dans le salon de leur colocation à Ifs. "Quand je rentre des cours, on essaye toujours de trouver un moment pour parler", explique la jeune femme de 17 ans. Laura est arrivée chez Simone, 81 ans, il y a un mois. "Je cherchais une solution pour me loger pour mes études et j'ai trouvé ce concept de colocation intergénérationnel avec l'association Lien." Il existe une quarantaine de colocations de ce genre en ex-Basse-Normandie selon l'association.

Simone accueille des jeunes dans sa maison depuis 4 ans. "Cela permet d'avoir un peu de relations et de se maintenir au courant de ce qui se passe dans le monde à l'heure actuelle", confie t-elle. Avoir une présence dans la maison, c'est aussi un moyen de rompre la solitude pour Simone, qui a du mal à marcher.

Un loyer faible en échange de petits services

Pour Laura qui débute des études dans la publicité, vivre chez Simone, c'est l'assurance d'un loyer faible, cent euros par mois en échange de coups de main, comme fermer les volets le soir. Et ça a aussi un côté rassurant. "Je n'avais jamais habité aussi loin de ma famille", explique l'étudiante originaire de Bretagne.

L'actualité, un des sujets de discussion entre Laura et Simone - Radio France
L'actualité, un des sujets de discussion entre Laura et Simone © Radio France - Marcellin Robine

Quand elles sont ensembles, Laura et Simone discutent de l'actualité, de lecture, des centres d'intérêt communs. Mais au niveau de la musique, Laura écoute de l'électro et Simone préfère le classique. "Je pourrais lui faire une playlist pour découvrir", envisage la jeune femme en souriant. La colocation intergénérationnelle, une belle expérience pour Laura et Simone. Depuis la création de l'association Lien, environ 300 colocations ont vu le jour.