Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

VIDÉO - Sens : découvrez le stickball, cousin des rues du base-ball

dimanche 8 octobre 2017 à 10:14 Par Lisa Guyenne, France Bleu Auxerre

C'est une discipline encore très confidentielle : à Sens, la ligue de stickball est la seule organisation en France qui pratique ce sport. C'est en fait un dérivé du base-ball américain, en plus abordable et avec moins d'équipements.

Les Dodgers en plein cri de guerre d'avant-match
Les Dodgers en plein cri de guerre d'avant-match © Radio France - Lisa Guyenne

Sens, France

"Elle y est ! Allez, allez !" Casquette vissée sur la tête et t-shirt de base-ball sur les épaules, Laurent Carpentier encourage ses élèves qui s'entraînent sur le terrain de sport de la rue Poincaré à Sens. C'est lui le créateur de la ligue sénonaise de stickball, qui regroupe 24 joueurs pour l'instant. Pourtant, ce quadragénaire n'a rien d'un sportif : à la base, il est professeur d'anglais au collège de Villeneuve-la-Guyard.

Un sport inventé par les gamins des rues de New-York

"Je cherchais une façon d'intéresser mes élèves grâce au sport, alors je me suis penché sur le base-ball, et le stickball est arrivé tout naturellement dans mes recherches." Alors qu'est-ce que c'est exactement ? C'est comme le base-ball, mais avec moins de contraintes, explique-t-il. "Au départ, on l'appelait le base-ball du pauvre. Ca vient de New-York, des petits du Bronx qui ont inventé ça. Ils piquaient le manche à balai de leur mère et s'en servaient de battes. C'était une façon de rendre le base-ball accessible à tous, parce que pour le base-ball, il faut un terrain spécifique et de nombreux équipements qui peuvent coûter très cher."

Pour le stickball, rien de tout cela : on peut jouer sur tous les terrains et l'équipement ne coûte qu'une dizaine d'euros. "Un manche à balai ou une tringle à rideau font l'affaire en guise de batte, et pour la balle, c'est une simple balle en caoutchouc que l'on peut trouver dans tous les magasins", précise Laurent Carpentier. Libre à chacun ensuite de personnaliser sa batte, avec un "grip", des autocollants, des motifs... Pour la tenue, un simple jogging suffit, même si aujourd'hui, les joueurs arborent fièrement leurs t-shirts aux couleurs des deux équipes : les Dodgers et les Wah-Paaz.

Des règles quasi similaires au base-ball

Les règles, elles, sont quasiment les mêmes qu'au base-ball. La seule différence, c'est qu'au stickball, le lanceur fait son propre service, comme au tennis. Pas si simple, sourit Antoine Fouilloux, collègue de Laurent et deuxième coach de l'équipe. "Le plus dur, c'est d'avoir le bon timing. Il faut mesurer le poids de la batte, la distance..." Faut-il être déjà bon pour jouer ? "C'est difficile, mais dès le premier entraînement on peut s'amuser et faire de belles actions. Pas besoin d'être déjà confirmé."

Réécoutez le reportage de France Bleu Auxerre

Justement, l'équipe est encore à un niveau amateur. La moyenne d'âge est plutôt jeune, on compte beaucoup de lycéens et de collégiens. Mais ici, l'esprit d'équipe compte au moins autant que les performances, indique Tom, 17 ans, l'un des premiers à avoir rejoint la team. "On est là pour le sport certes, mais on a quand même une très bonne ambiance de rigolade derrière."

Et l'objectif de l'équipe, c'est de développer ce sport chez nous. Et pourquoi pas, organiser un championnat à la française.

Plus d'infos sur le site internet de la Ligue sénonaise de stickball. Et pour voir ce que cela donne :