Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Sens : des cours de fitness en plein air et en petits groupes en attendant la réouverture des salles

-
Par , France Bleu Auxerre

Les salles de sport de l'Yonne s'adaptent à la crise sanitaire. En attendant de rouvrir leurs portes aux abonnés, certains clubs proposent des cours en plein air et en petits groupes, pour garder le lien et conserver leurs clients.

Le club 24H Training à Sens propose des cours collectifs en petits groupes et en extérieur
Le club 24H Training à Sens propose des cours collectifs en petits groupes et en extérieur © Radio France - Delphine Martin

Les clubs de fitness et studios de musculation sont fermés depuis plus de deux mois maintenant. Les professionnels espèrent pouvoir rouvrir en juin mais pour l'instant, il n'y a rien d'officiel. Alors en attendant, les coachs essayent d'offrir quand même un service à leurs abonnés. 

De nombreuses salles proposent depuis le début du confinement, des cours sur internet, des "vidéos forme" ou des "lives". Depuis le début de la semaine, certains clubs proposent aussi en plus des cours collectifs en extérieur, par groupe de 10 personnes.

Un cours de "CAF" au soleil

A Sens, 9 participants (espacés mais contents de se revoir) se sont inscrits pour un cours de renforcement musculaire (Cuisses-Abdos-Fessiers ou CAF comme on dit chez les initiés), en plein air. "Là, c’est la reprise. Deuxième séance. Ils ont pu se maintenir en forme avec les live qu’on a fait tous les jours. Mais là, refaire le cours avec un coach physiquement en face, ça les change", constate le coach de la salle 24H Training à Sens

"On a continué à faire le maximum pour eux, à les rassurer, à faire des coachings à distance... On a continué à travailler !"

Le reportage de Delphine Martin pour France Bleu Auxerre

En effet, les participants souffrent avec bonheur. Ces cours collectifs leur avaient manqué : "quand on a l’habitude d’être en compagnie et d’avoir un coach... ça manque ! Moi, j’ai besoin de ça pour me mettre la pêche. Sinon, ça ne marche pas, quand je suis toute seule", explique Corinne. "C’est beaucoup plus fun et on est plus "poussé" en groupe que seule à la maison", confirme Clio. "Et puis ça fait beaucoup de bien de le faire à l’extérieur" ajoute Nathalie.

Le club propose chaque jour à ses adhérents quatre cours collectifs de ce type : à distance réglementaire, en petits groupes et surtout en extérieur. Une offre qui s'ajoute aux sessions vidéos lancées au début du confinement et accessibles à tous. C'est une manière pour l'entreprise de rester aux côtés de ses clients. "On a continué à faire le maximum pour eux, à répondre à leurs questions, à les rassurer, à proposer des cours en ligne, des cours en direct, à faire des coachings à distance. On a envoyé des programmes personnalisés. On a continué à travailler. Et même plus que d’habitude parce qu’on a du s’organiser dans l’urgence", confirme Mehdi Ahkkou, coach et manager de la salle. 

Il note aussi, d'ailleurs, une progression de la pratique sportive pendant le confinement. "On a réconcilié beaucoup de personnes avec l’activité physique. Je l’ai vu dans mes sessions en"live". Pendant le confinement, on tournait autour de 80 à 100 personnes pour ces sessions. Il n'y avaient pas que des adhérents de la salle car les gens partagent. Il y a eu un engouement extraordinaire".

Plus de 90% des clients sont restés

Ces efforts semblent payer car ici, très peu d'adhérents ont résilié leur abonnement pendant le confinement selon Mehdi Ahkkou : "la majorité de nos clients, à plus de 90%, ont maintenu leur abonnement et ont vraiment été solidaires". La salle emploie cinq personnes, qui ont des statuts différents. Certains sont salariés, d'autres sont auto-entrepreneurs. 

Le club propose 4 cours collectifs en extérieur par jour.
Le club propose 4 cours collectifs en extérieur par jour. © Radio France - Delphine Martin

Toute la profession attend désormais une décision de réouverture des salles de fitness. C'est une question de survie pour de nombreuses entreprises de ce secteur. Chez "24H Training", Mehdi et ses collègues sont prêts : "On a tout ce qu’il faut pour accueillir la clientèle en respectant toutes les règles de sécurité. Nous avons une salle de 2000 mètres carrés donc on peut placer les appareils de façon à laisser un espace de sécurité entre les gens. Et puis on a mis en place les produits d’hygiène. Nous sommes vraiment prêts à démarrer. On attend juste le feu vert du gouvernement pour reprendre l’activité".

Le jeune coach est plutôt confiant pour l'avenir : "personne ne s’attendait à ce confinement. On gère au fur et à mesure. Mais je pense le secteur du fitness va rester là et plus fort que jamais, car on a bien vu comment ça a pris de l’ampleur pendant le confinement. Les gens se sont réconciliés avec l’activité physique et ça, c’est une bonne chose".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess