Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Penser l'égalité femmes-hommes entre les murs de la prison de Grenoble-Varces

-
Par , France Bleu Isère, France Bleu

En ce dimanche 8 mars, journée internationale pour les droits des femmes, Valérie Mousseeff, directrice du centre pénitentiaire de Grenoble-Varces, explique les dispositifs mis en place pour sensibiliser ses équipes et les détenus à l'égalité femmes-hommes et lutter contre le sexisme.

Valérie Mousseeff, la directrice de la maison d'arrêt de Grenoble-Varces
Valérie Mousseeff, la directrice de la maison d'arrêt de Grenoble-Varces © Radio France - MV

"La prison est un milieu difficile, en pleine mutation. Les notions très actuelles comme l'égalité des sexes ne doivent pas s'arrêter à ses murs. Elles doivent y entrer", explique Valérie Mousseeff, directrice de prison depuis seize ans, dont presque quatre maintenant à la tête du centre-pénitentiaire de Grenoble-Varces (Isère). En cette journée internationale pour les droits des femmes, elle détaille les actions menées dans son établissement pour appréhender l'égalité Femmes-Hommes avec les 350 détenus et les 160 membre du personnel. 

Des activités et des formations sur le thème de l'égalité des sexes

Depuis 2018, avec l'aide de l'Université de Grenoble et du SPIP (service pénitentiaire d'insertion et de probation), des ateliers radios, des groupes de paroles et des expositions ont été organisés dans l'enceinte de la prison pour sensibiliser les détenus à l'égalité. "On n'a pas envie de parler aux détenus des femmes. On a envie de leur parler de la masculinité. Qu'est ce qu'être un homme aujourd'hui, face à une femme ? Et comment peut-on être un homme sans dominer les femmes ?", raconte Valérie Mousseeff. 

"Moi je me suis rendu compte qu'avant j'étais macho mais je ne le savais même pas." - Valérie Mousseeff cite un détenu de la prison de Grenoble-Varces

L'idée défendue par la direction, c'est de donner du temps de réflexion à des détenus qui n'ont pas forcément l'habitude de questionner leur relation avec les Femmes. "C'est aussi pour les aider, pour qu'ils soient mieux armés à leur sortie.  Parce que les hommes et les femmes vivent ensemble à l'extérieur" résume Valérie Mousseeff. Dernièrement, les violences conjugales ont été abordées au cours de ces ateliers. "Ca peut aider à prévenir les récidives", explique la directrice. 

Une charte contre la parole sexiste

La prison de Grenoble-Verces est aussi la première prison française à avoir adopté une charte pour une parole non-sexiste.  La directrice a signé en mars 2019 un texte d'engagement, en présence d'Isabelle Rome, Haute fonctionnaire pour l'égalité Femmes-Hommes. "Pour vous donner un exemple, je féminise désormais mon écriture pour qu'elle reflète la réalité de la prison. "Chef d'établissement", je l'écris "cheffe". Il y a également des efforts quotidiens dans les échanges entre les équipes", raconte Valérie Mousseeff. Pour couronner le tout, des modules de formation sur le thème de l'égalité entre les sexes seront bientôt mis en place pour les surveillants de la prison. 

La charte pour une parole non-sexiste signée par la directrice de la prison de Grenoble-Varces
La charte pour une parole non-sexiste signée par la directrice de la prison de Grenoble-Varces © Radio France - MV
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu