Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Sept Français sur dix accros au travail, même pendant les vacances

-
Par , France Bleu

Selon un sondage auprès de 4,5 millions de personnes, près de sept Français sur dix n'arrivent pas à décrocher du travail pendant leurs périodes de vacances. Cela tient beaucoup aux outils numériques, qu'on emmène partout et qui nous empêchent de déconnecter complètement.

Le grand responsable de cette dépendance au travail, pour beaucoup : le smartphone !
Le grand responsable de cette dépendance au travail, pour beaucoup : le smartphone ! © Maxppp - Éric Audras

France

Sentir son portable vibrer, ouvrir sa boîte mail professionnelle, répondre au message d'un collègue de travail ? Rien de plus normal. Mais 63% des Français ont ce réflexe, même en pleins congés, complètement coupés du bureau ! C'est l'un des constats du sondage de Qapa.fr réalisé auprès de 4,5 millions candidats et 135 000 recruteurs et paru ce lundi 8 juillet. Même pendant leurs vacances, près de sept salariés sur dix n'arrivent pas à se détacher complètement de leur travail.

Le téléphone portable, coupable idéal

Cette tendance ne devrait pas s'inverser : près de neuf salariés sur dix ont l'impression que c'est pire qu'avant. Pourquoi ? La réponse est toute trouvée pour eux : 93% des personnes interrogées pointent le téléphone portable comme responsable. À toujours vibrer dans la poche, quasiment devenu extension de la main, il nous connecte à la fois au monde extérieur et nous garde attachés au monde professionnel.

C'est d'ailleurs le cas pour tous les appareils numériques qu'on emporte, par réflexe, dans ses bagages : tablette, ordinateur portable ... Deux tiers des salariés n'arrivent pas à se déconnecter totalement pendant leurs jours de congés.

Quelles solutions ?

À ce problème grandissant, il serait tentant de répondre simplement : pourquoi ne pas couper tous les appareils et se mettre au vert, le temps des vacances ? C'est une tendance qui grandit, les "détox digitales" ou vacances déconnectées séduisent de plus en plus de monde. Mais c'est parfois plus facile à dire qu'à faire. Dans certains emplois, comme chez les cadres, il est impératif d'être disponible en tout temps.

Depuis quelques années, les entreprises et le droit français se sont donc penchés sur la question. Un "droit à la déconnexion" a été promulgué le 1er janvier 2017, en marge de la loi Travail. Il entérine le droit des salariés à se couper des outils professionnels, notamment numériques, qui créent de la fatigue pour 43% des salariés ... et, à terme, un risque de stress et de burn out.

Ce droit à la déconnexion concerne les entreprises privées. Mais selon une enquête d'Opinion Way, seules 16% d'entre elles avaient créé de vraies règles en interne, en 2018.