Société

Septembre, mois de tous les dangers sur les plages de Gironde

Par Pauline Pennanec'h, France Bleu Gironde jeudi 8 septembre 2016 à 4:00

Dès dimanche 11 septembre, la surveillance des plages est terminée
Dès dimanche 11 septembre, la surveillance des plages est terminée © Maxppp -

Les plages sont aujourd'hui surveillées par des maîtres-nageurs sauveteurs, mais ils s'arrêtent dimanche 11 septembre. Après deux décès en ce début de mois, les maires des communes du littoral s'inquiètent pour l'arrière-saison.

Il fait toujours très chaud sur les plages de Gironde, et la surveillance des plages se termine dimanche 11 septembre (au lieu du 4 septembre, date initialement avancée). Depuis le 29 août déjà, seuls les maîtres-nageurs sauveteurs CRS ne sont plus sur nos côtes. Les plages sont actuellement surveillées par des maîtres nageurs sauveteurs, recrutés aux frais des communes.

38 noyades évitées et trois décès cet été

En Gironde, depuis début juin, il y a eu 38 interventions des sauveteurs pour des noyades et 3 décès. Deux de ces décès ont eu lieu au Porge et à Lège-Cap-Ferret au début du mois de septembre. Les maires des communes du littoral s'inquiètent. Le maire du Cap-Ferret, Michel Sammarcelli, compte sur la météo pour qu'il y ait moins de fréquentation sur ses plages : "Les prévisions météorologiques sont moins bonnes pour le week-end. Je ne devrai pas le dire, mais c'est presque une chance pour les maires !" réagit-t-il. "Même s'il faisait beau, on lancera des appels pour que tous les baigneurs fassent attention, surtout aux baïnes."

Le maire du Cap Ferret, Michel Sammarcelli : "Sur les 25 km de plage, nous n'avons que trois postes qui fermeront dimanche soir"

Au Porge, Frédéric Moreau, l'élu en charge des plages, compte sur les surfeurs pour continuer à aider au sauvetage : "C'est la problématique qu'on a tous les ans. C'est toujours inquiétant, mais c'est l'océan..." explique-t-il. Le Porge travaille avec une association de surfeurs pour former des jeunes sur les premiers secours.