Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Serge Barcellini, président du Souvenir Français : "la mémoire, c'est un outil pour l'avenir, pas pour le passé"

vendredi 5 octobre 2018 à 8:29 Par Magali Fichter, France Bleu Lorraine Nord

Samedi, on célèbre à Noisseville, près de Metz, les 110 ans de l'inauguration d'un monument du Souvenir Français : le premier érigé en Moselle allemande après la guerre de 1870. Aujourd'hui, ce monument est devenu le symbole de l'amitié franco-allemande.

Serge Barcellini, président du Souvenir Français
Serge Barcellini, président du Souvenir Français © Maxppp -

Noisseville, France

"C'est le premier monument que la France a érigé sur le champ de bataille de 1870" : c'est en ces mots que Serge Barcellini, le président du Souvenir Français, évoque le monument de Noisseville, qui fête ses 110 ans ce samedi. Il a été inauguré en 1908, en mémoire des combattants français, en Moselle... Allemande. "C'était un grand moment de division, précise le président de l'association. A l'inauguration, on estime à plus de 100.000 les Mosellans francophones qui sont présents. Les Allemands le prennent excessivement mal, parce qu'ils comprennent que la revanche est toujours dans les têtes." Aujourd'hui, pour lui,  "ce monument doit devenir un élément de la construction européenne".

75 ans de guerre franco-allemande... et 75 ans de paix européenne"

Pourquoi commémorer un 110ème anniversaire ? "Parce qu'il lance un autre anniversaire, sourit Serge Barcellini. Celui des 150 ans de la guerre de 1870, en 2020. 150 ans, c'est 75 ans de guerre franco-allemande... et 75 ans de paix européenne." Il veut rappeler que "la mémoire, c'est un outil pour l'avenir, et pas un outil pour le passé. La mémoire, c'est ce qui permet d'enraciner, de solidifier les nations." Et pour se tourner vers l'avenir, le Souvenir Français mise d'ailleurs beaucoup sur la jeunesse, avec par exemple un programme de géolocalisation des tombes des soldats morts pour la France, ou encore un soutien très important aux voyages scolaires.

Serge Barcellini, invité de la rédaction de France Bleu Lorraine

La cérémonie de commémoration des 110 ans du Monument de Noisseville se déroule à 9h45, samedi, en présence notamment de Jean Rottner, président de la région Grand Est, et de Tobias Hans, ministre-président de la Sarre (Allemagne).