Société

Serge Dassault demande la levée de son immunité parlementaire

Par Martine Bréson, France Bleu Paris Région lundi 10 février 2014 à 19:38

Serge Dassault
Serge Dassault © MaxPPP

Le sénateur UMP l’a annoncé ce lundi à l’AFP. L’industriel et patron de presse a expliqué qu’il voulait ainsi démontrer qu’il n’avait rien à (se) reprocher. La demande de levée d’immunité qui avait été faite par les juges en charge du dossier d’achat présumé de voix à Corbeil-Essonnes devait être examinée mercredi par le bureau du Sénat. Serge Dassault a voulu prendre les devants.

Serge Dassault a déjà échappé deux fois , de justesse, à la levée de son immunité parlementaire. La dernière fois (8 janvier) la décision du bureau du Sénat, qui a voté à bulletins secrets, avait provoqué un tollé . Ce refus avait été rendu possible en raison de la défection de deux voix de gauche . Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, s’était déclaré "choqué".   

Si, cette fois, la levée de l'immunité était accordée, cela permettrait aux magistrats du pôle financier de Paris de placer le sénateur de 88 ans en garde à vue .

Dans cette instruction ouverte depuis mars pour achat de votes, corruption, blanchiment et abus de biens sociaux , les magistrats s'intéressent aux élections municipales organisées en 2008, 2009 et 2010 à Corbeil-Essonnes. Ces élections avaient été remportées par Serge Dassault puis par son bras droit, Jean-Pierre Bechter. Les juges s'intéressent notamment à d'importants mouvements de fonds depuis le Liban vers la France.

Partager sur :