Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société
Dossier : Séisme du 11 novembre 2019 dans la Drôme et en Ardèche

Au lendemain du séisme, le désarroi des habitants du Teil

La préfecture de l'Ardèche s'engage à trouver des solutions provisoires de relogement au plus tard mercredi soir. Au-delà des 250 à 300 personnes gravement sinistrées, beaucoup d'habitants sont touchés et ce mardi matin, une très longue file d'attente s'est formée devant la mairie du Teil.

De nombreux habitants du Teil patientent à l'entrée de la mairie pour se renseigner sur les assurances après le séisme.
De nombreux habitants du Teil patientent à l'entrée de la mairie pour se renseigner sur les assurances après le séisme. © Radio France - Pierre-Jean Pluvy

Le Teil, France

Ce mardi matin, la mairie du Teil doit faire face à une affluence massive des habitants qui viennent en nombre se renseigner sur les assurances après le séisme ce lundi. La mairie qui a elle-même été endommagée, des étais sont installés dans les escaliers de la mairie, fragilisée par les tremblements. 

Des étais ont été installés dans la mairie dont les murs sont fragilisés après le séisme. - Radio France
Des étais ont été installés dans la mairie dont les murs sont fragilisés après le séisme. © Radio France - Pierre-Jean Pluvy

Des habitants sans domicile

Une réunion de crise s'est tenue dès ce mardi à la mairie du Teil afin de trouver au plus vite des solutions de relogements d'urgence plus confortables et sur la durée. Olivier Peverelli, le maire du Teil, bien conscient de l'urgence de la situation :

Les habitants sont accueillis depuis ce matin dans les locaux de la mairie du Teil. - Radio France
Les habitants sont accueillis depuis ce matin dans les locaux de la mairie du Teil. © Radio France - Pierre-Jean Pluvy

Olivier Peverelli : "Après le choc, la peur, le plus dur arrive..."

Des solutions d'hébergement pour tous mercredi soir

Il n'y a pas encore de chiffrage exact du nombre de sinistrés qui ont besoin d'un relogement. 250 à 300 personnes sont touchées de manière importante par les dégats. La préfète de l'Ardèche a expliqué ce midi que l'Etat allait mettre à disposition des appartements prévus dans le cadre des hébergements d'urgence du plan hivernal pour les SDF. Il est envisagé de prendre des chambres d'hôtel et des mobil-homes qui pourraient être chauffées. Toute la difficulté est de trouver des solutions sur la durée. Françoise Souliman envisageait un relogement pour tous dès ce mardi soir, ce ne sera pas le cas. "Tout le monde sera relogé demain soir" (mercredi) a-t-elle précisé dans une conférence de presse. En attendant, les gymnases accueilleront encore des sinistrés une nuit de plus.

Des initiatives sont prises dans les communes environnantes. A Valvignières, par exemple, les propriétaires d'un gîte ont proposé un logement pour deux familles. La municipalité de Montélimar a également proposé son aide. Le département de l'Ardèche a annoncé une première enveloppe d'un million d'euros pour les urgences à destination du Teil et des communes environnantes. Une cagnotte leetchi vient d'ouvrir pour venir en aide aux personnes touchées par le séisme. 

Dans la nuit de lundi à mardi déjà, près de 200 habitants ont passé la nuit dans les trois gymnases ouverts pour les accueillir. La protection civile et la Croix-rouge ont accueilli les sinistrés, une cellule psychologique était en place. Des lits pliants avaient été installés. Mais la nuit a été difficile pour les Teillois qui ont dû quitter des logements trop endommagés pour rester à l'intérieur. 

Environ 200 habitants ont passé la nuit dans trois gymnases. - Radio France
Environ 200 habitants ont passé la nuit dans trois gymnases. © Radio France - Pierre-Jean Pluvy

Nordine par exemple a passé la nuit au gymnase Pierre de Coubertin. "On avait des lits, des couvertures, des boissons. Mais ça n'a pas été agréable. Le chauffage s'est coupé pendant la nuit. Il a fait un peu froid. Et surtout, on attend le maire pour voir comment ça va se passer maintenant. Qu'est-ce qu'on va faire ? Où vivre maintenant ?".

Montélimar, dans la Drôme, et Le Teil, en Ardèche - Radio France
Montélimar, dans la Drôme, et Le Teil, en Ardèche © Radio France - Denis Souilla
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu