Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Si on ne fait pas ces travaux, le refuge sera fermé ": la SPA Lorraine lance un appel aux dons

-
Par , France Bleu Sud Lorraine, France Bleu
Amance, France

Après deux mois de confinement qui ont entamé ses réserves financières, la Société Lorraine de Protection des Animaux (SLPA) lance une campagnes de dons pour financer notamment les travaux du refuge d'Amance, menacé de fermeture.

Paco, chien disponible à l'adoption dans l'un des refuges de la SPA Lorraine.
Paco, chien disponible à l'adoption dans l'un des refuges de la SPA Lorraine. - SLPA

Les refuges animaliers ont aussi souffert du confinement. Après deux mois de fermeture au public, la  Société Lorraine de Protection des Animaux (SLPA), association indépendante, lance une nouvelle campagne de dons pour combler les pertes dues au confinement et financer les travaux de mise aux normes du refuge d'Amance, près de Nancy.

Il faut que les travaux commencent cette année, c'est vital !

"On n'a eu personne pendant deux mois pour adopter ou pour faire des dons, confie Nathalie Joly, directrice de la SLPA. Toutes les collectes alimentaires dans les supermarchés ont été annulées. Mais nous avions les mêmes coûts : financer la nourriture, l'entretien, les salaires, les charges fixes." La responsable évalue à 5 000€ par semaine les pertes, soit 40 000€ sur toute la période de confinement.

De quoi empiéter sur les réserves accumulées par l'association pour financer les travaux de l'un de ses deux refuges. Prévue depuis trois ans, la mise aux normes est exigée par la préfecture et la direction des services vétérinaires. La mise en demeure était initialement fixée à septembre dernier, un délai leur a été accordé. "Le confinement est arrivé là-dessus et on a encore perdu deux mois, s'alarme Nathalie Joly. Il faut que les travaux commencent cette année. Si on ne les fait pas, le refuge sera fermé. C'est vital !"

950 000€ de travaux, la moitié récoltée

La facture de la rénovation s'élève à 950 000€. La moitié a été récoltée en trois ans. "Je suis confiante parce que les gens nous ont toujours soutenu, mais là c'est très stressant car c'est une énorme somme, avoue la directrice. C'est quand même un pari un peu risqué."

Le premier donateur régulier, l'entreprise "c1comble" a donné ce mardi 2 juin son premier chèque à l'association.
Le premier donateur régulier, l'entreprise "c1comble" a donné ce mardi 2 juin son premier chèque à l'association. - SLPA

Le premier donateur régulier de l'association, l'entreprise "c1comble" a délivré ce mardi 2 juin un chèque : "on a mis en place un partenariat, chaque chantier d'isolation à 1€ donnera lieu à un don d'1€ pour l'association." Des particuliers se sont également mobilisés, parmi lesquels un donateur anonyme, habitant près de Lunéville, qui a versé 120 000 € pour le refuge animalier.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu