Société

Sidaction 2015 : trois jours pour favoriser la recherche contre le Sida

Par Simon Chrétien, France Bleu Besançon vendredi 27 mars 2015 à 8:33 Mis à jour le samedi 28 mars 2015 à 15:05

20 ans de Sidaction

Les chiffres sont alarmants : entre 6.000 et 7.000 nouvelles personnes par an en France sont infectées. Plus de deux millions dans le monde. Pendant trois jours, les 27,28 et 29 mars, le Sidaction appelle aux dons. Un numéro à composer : le 110.

En 2013 en France : 150.000 personnes vivaient avec le VIH . 6.200 personnes ont découvert leur séropositivité sur l'année, 12% d'entre elles ont entre 15 et 24 ans.

En France, toujours en 2013, il y a eu 5,2 millions de dépistages . Un chiffre stable depuis 2011. En Franche-Comté, 70 744 dépistages ont été effectués . Le retard au dépistage reste important.

Pourtant des centres de dépistage anonymes et gratuits du Sida et de dépistage des infections sexuellement transmissibles existent, comme à Besançon, avenue Denfert-Rochereau, où près de 5000 personnes ont consulté en 2014.

Sidaction 02 SON

"Vérifier si tout va bien"

"Nous faisons face à un public très jeune mais aussi âgé, notamment des hommes d'un certain âge" explique Catherine Courtieux, médecin responsable du centre.

Dans ce centre : Alicia, 17 ans. Elle ne vient pas pour la première fois. "Je fais un test de temps en temps pour vérifier si tout va bien, on ne sait jamais" . Elodie, 22 ans, est venue vérifier son état de santé car elle s'installe en couple. La jeune femme affirme ne pas avoir pris de risque, mais redoute malgré tout le sida : "C'est vrai que cela fait peur, sachant qu'il n'y a pas encore vraiment de vaccins" .

Sidaction 01 ENRO

 

"Il vaut mieux faire le plus possible de tests pour connaitre son statut sérologique, dans tous les cas on aura sans doute réduit les risques pour l'individu et pour les autres" ajoute Catherine Courtieux du centre de dépistage de Besançon.

Un depistage gratuit et anonyme

Ce dépistage est, rappellons le, anonyme et gratuit . "C'est sûr que lorsque l'on parle du SIDA dans les médias, on voit que dans les semaines qui suivent, il y a un regain de consultations" positive Catherine Courtieux.

Pour donner, composez le 110 ou rendez-vous sur le site du Sidaction. En 2014, plus de 18 millions d’euros ont été collectés, 45 chercheurs et 43 projets financés, 87 associations soutenues en France et dans le monde, 43 850 personnes mises sous traitement.

 

Partager sur :