Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Sivens : un vote sur la solution du barrage le 15 juillet et les zadistes qui s’invitent dans le débat

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Toujours pas de consensus mercredi soir sur le choix pour irriguer les alentours de Sivens. Un vote sur un possible retenu d’eau sera organisé dans quinze jours. Et l’irruption de Zadistes a encore tendu un peu plus tout le monde.

Depuis, deux ans et demi, le projet de territoire tente de trouver une solution "consensus" pour l'irrigation autour de la zone humide de Sivens.
Depuis, deux ans et demi, le projet de territoire tente de trouver une solution "consensus" pour l'irrigation autour de la zone humide de Sivens. © Radio France - SM

Barrage de Sivens, Lisle-sur-Tarn, France

A Sivens, on devait arriver à une solution ce mercredi, mais au contraire les positions se crispent.  La dernière réunion du projet de territoire (une instance de dialogue lancée il y a 2 ans et demi, après la mort de Remi Fraisse le 26 octobre 2014 ) aurait dû aboutir. Mais rien. Ou plutôt deux solutions toujours en lice pour l’approvisionnement en eau la vallée du Tescou ce territoire d’une trentaine de communes entre le Tarn et le Tarn-et-Garonne. La première avec notamment avec un pompage dans le Tarn proposées par les associations environnementalistes. Et une autre (que souhaitent les agriculteurs et la plupart des élus)  avec un barrage pas très loin de la zone humide de Sivens. 

Une trentaine de zadistes sont venus à la fin de la réunion.  - Radio France
Une trentaine de zadistes sont venus à la fin de la réunion. © Radio France - SM

Les deux projets devraient être soumis au vote le 15 juillet prochain ( avant une dernière réunion de négociation le 11 juillet ). Mais la réunion de ce mercredi a été encore plus tendue par l'arrivée - à la fin - d'une trentaine de zadistes. Certains qui étaient parmi les occupants de le ZAD il y a quatre ans.

"L'eau, c'est quelque chose qui doit nous rassembler"

Marilyne Lherm, la maire de Lisle-sur-Tarn ( sur lequel est situé Sivens)  tente d'arrondir les angles. Elle espère encore un consensus avant le vote du 15 juillet. Elle tient aussi au barrage. Même si évidemment, la présence d'une trentaine de zadistes à la fin de la réunion a refroidi tout le monde. "On est tous d'accord pour dire que cette vallée manque d'eau. Elle va mourir. Je fais appel à tous ceux qui entourent ces mouvements. L'eau, c'est quelque chose qui doit nous rassembler". 

"Le brûlot n'est pas éteint" 

Gérard Fourgaud du collectif de défense du Testet, une association environnementaliste, a été extrêmement surpris de voir arriver ces zadistes à la fin de le réunion. "Je m'attendais pas du tout à en voir. C'est signe que le brûlot n'est pas éteint. Vouloir refaire le même projet à peine amoindri deux ans après, c'est de nature à faire repartir tout ça.

reportage Sandrine Morin.