Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Six départs de feu en cinq jours : que se passe-t-il à Saint-Flour L'Etang (Puy-de-Dôme) ?

mercredi 19 septembre 2018 à 20:16 Par François Rauzy, France Bleu Pays d'Auvergne

Saint-Flour L'Etang, commune de 300 habitants dans le Livradois-Forez. Entre le 13 et le 17 septembre, six départs de feu ont été recensés sur la commune. Les habitants se serrent les coudes, mais la répétition de ces incendies est difficile à supporter.

Une grange en feu au lieu-dit Pintrand à Saint-Flour l'Etang
Une grange en feu au lieu-dit Pintrand à Saint-Flour l'Etang - Didier Romeuf

Pintrand, Saint-Flour, France

Tout a commencé le jeudi 13 septembre. Au lieu-dit "Le Clos", sur les coups de onze heures, la factrice donne l'alarme. Des flammes s'échappent d'une fenêtre située à l'étage d'une habitation. Personne n'est à l'intérieur de la maison. Elle prévient donc une voisine, puis les riverains accourent pour sauver ce qui peut l'être. 

La mairie de Saint-Flour-L'Etang appelle ses habitants à la vigilance - Radio France
La mairie de Saint-Flour-L'Etang appelle ses habitants à la vigilance © Radio France - François Rauzy

Une fois sur place, les pompiers circonscrivent le feu. La première habitation est presque entièrement détruite. Elle appartient à Bernard, 72 ans : " A onze heures on m'a dit "Tiens, il y a de la fumée au Clos". Bon de la fumée à cette époque de l'année c'est bizarre. On est accouru, la fumée et les flammes sortaient sur le pignon. Le temps de sortir quelques meubles, une échelle et tout et tout... On a fait ce qu'on a pu les voisins et moi mais c'était trop tard... "

La maison mitoyenne, qui appartient à sa voisine Colette, est elle aussi gravement endommagée. Quelques uns des meubles de cette habitation sont alors transportés vers un autre bâtiment à une vingtaine de mètres de la maison. Un bâtiment qui prendra lui aussi étrangement feu, douze heures après le premier incendie ! Les flammes détruiront tout ce qui se trouvait à l'intérieur. Au total ce sont trois habitations qui sont presque entièrement calcinées, dont deux appartenant à Colette

De nouveaux départs de feu chez Annie Matussière

Deux jours plus tard, le samedi 15 septembre, un premier feu se déclare dans la soirée dans un hangar agricole d'Annie Matussière. Il sera maîtrisé très rapidement. Puis un deuxième feu, et là l'incendie va emporter l'intérieur de la bâtisse et le matériel qui s'y trouve. Une quinzaine de volailles seront sauvées et transportées dans la grange d'où est parti le premier feu. Puis le lundi matin, un nouveau sinistre. Là où les volailles ont été déplacées, des animaux qui ne survivront pas à ce troisième feu. Ce lundi 17 septembre la productrice de fruits rouges n'est pas sur les lieux. Une nouvelle fois, c'est la factrice qui va donner l'alerte.

Le hangar d'Annie Matussière, qui a connu deux départs de feu, les 15 et 17 septembre - Radio France
Le hangar d'Annie Matussière, qui a connu deux départs de feu, les 15 et 17 septembre © Radio France - François Rauzy
Le hangar d'Annie Matussière, qui a connu deux départs de feu, les 15 et 17 septembre - Radio France
Le hangar d'Annie Matussière, qui a connu deux départs de feu, les 15 et 17 septembre © Radio France - François Rauzy

Les questions qui se posent

Forcément, ces nombreux incendies posent question dans le village. Bernard et Annie mettent tous les deux en avant la solidarité et l'entraide qui règnent à Saint-Flour L'Etang. Bernard ajoute même : " On a pas d'ennemis ". Quand on demande à Annie si les trois feux qui l'ont touchée peuvent être une coïncidence, elle répond : " Je ne sais pas.. Avec ce qui s'est passé au Clos, je pense que ce sont deux histoires distinctes. Chez moi... je ne saurai pas vous répondre. Est-ce que quand on a réussi à arrêter le premier samedi matin, une personne a voulu se venger dans la soirée, ou bien est revenue mettre le feu lundi... Ce sont des suppositions mais je ne pourrai pas vous répondre. "

Le maire Didier Romeuf souhaite lui aussi prendre des pincettes : " Franchement c'est forcément étonnant tous ces feux au même endroit... Mais il faut laisser le temps de l'enquête... " Il pointe un autre problème suite à ces incendies : " Les pompiers ont mis beaucoup de temps à arriver... Je sais qu'on leur demande beaucoup de choses. mais on s'est rendu compte qu'on était dans une zone blanche de secours. Et on est sûrement pas le seul village. Quand les pompiers arrivent, ils arrosent des cendres. Je vais faire part de ce problème au conseil départemental. "

Une enquête est en cours

Sur place, de nombreuses constations ont été effectuées par les services de gendarmerie. Selon Annie Matussière, aucune trace d'hydrocarbure n'a été retrouvée sur les lieux du sinistre. Des traces d'indices ont tout de même été relevées. La gendarmerie nous a indiqué que la piste criminelle était envisagée, mais pas pour l'ensemble des départs de feu survenus à Saint-Flour L'Etang ces derniers jours.