Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

SNCF : reprise progressive du trafic jeudi en Picardie, les cheminots toujours mobilisés

mercredi 4 avril 2018 à 18:55 Par Fanny Bouvard, France Bleu Picardie

A Amiens, les grévistes ont voté en Assemblée générale pour la reprise du travail jeudi 5 avril à 8 heures. Mais le trafic sera encore perturbé. La SNCF prévoit dans les Hauts-de-France : 6 TER sur 10; 7 Intercités sur 10 et un trafic "quasi-normal" sur les TGV.

Des cheminots grévistes réunis à Amiens, mercredi 4 avril 2018.
Des cheminots grévistes réunis à Amiens, mercredi 4 avril 2018. © Maxppp - Fred DOUCHET

Amiens, Somme, France

Les deux premiers jours de grève sont terminés à la SNCF. Place à trois jours de travail, avant la reprise du mouvement. Mais dans les faits, le trafic sera encore perturbé jeudi 5 avril. 

Par exemple sur la ligne Amiens-Paris Nord, sur les douze trains qui partent habituellement avant 9 heures du matin, quatre seront manquants. Le programme complet des trains en circulation est en ligne.

Il y a plusieurs raisons à cette reprise progressive : des problèmes logistiques liés aux deux jours de grève, la poursuite du mouvement pour certains syndiqués de chez Sud Rail...

La grève reprendra dès 19 heures samedi

A Amiens, mercredi 4 avril, tous les syndicats ont voté pour la reprise du travail jusqu'à samedi 19 heures. "Pour l'instant, il y a une vraie unité sur ce point", explique Laurent Fin, secrétaire Sud Rail Picardie, à la fin de l'AG. "On est en grève, on sait qu'on va perdre de l'argent, mais c'est pour la bonne cause, poursuit-il. Elle se terminera, j'espère, avec un vrai bras de fer avec le gouvernement. On veut qu'il baisse ses armes!". 

La mobilisation des deux premiers jours en Picardie et l'impact sur le trafic encourage les grévistes. "C'est sûr que c'est important, souligne Daniel Ferté, délégué régional FO. Maintenant il faut que ça continue. De toute façon c'est simple, tant qu'aucun train ne roule, les grévistes resteront mobilisés." 

Si la grève perlée et la reprise du travail ce jeudi matin sont inédites, pour Arnaud Bellettre, délégué Sud Rail, ça peut aussi être une façon de mobiliser d'autres collègues. "On va pouvoir échanger avec les non-grévistes, leur raconter ce qu'il s'est dit, les amener à réfléchir...".

Les syndicats ont déjà prévu de se retrouver lundi matin à 10 heures devant la gare d'Amiens pour une nouvelle AG.