Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Grâce au "snowfarming", la station nordique de Bessans ouvre déjà une partie de ses pistes

La station nordique de Bessans (Savoie) reprend du service. Elle ouvre ses premières pistes ce week-end et cela est possible grâce à la technique du snowfarming. C’est le fait de recouvrir la neige de sciure de bois pour la réutiliser d'une année sur l'autre.

Les engins de chantiers retirent la sciure de bois.
Les engins de chantiers retirent la sciure de bois. © Radio France - Luc Chemla

Bessans, France

C'est une semaine cruciale pour les responsables de la station nordique de Bessans, en Savoie. Elle ouvre ce samedi 9 novembre ses premières pistes. Alors pour être dans les temps, tout le monde s'active, d’autant plus qu'il y a du pain sur la planche... ou plutôt du bois.

Voilà deux ans que la station utilise le "snowfarming". C'est le fait de recouvrir la neige de sciure de bois. Cette technique permet de garder la neige à température ambiante, de la protéger de l'extérieur et ainsi de pouvoir la réutiliser d'une année sur l'autre. 

Le tas de sciure. - Radio France
Le tas de sciure. © Radio France - Luc Chemla

A Bessans, en avril dernier, on a recouvert 8.000 mètres cube de neige avec une couche de 40 centimètres d'épaisseur de sciure. A quelques jours de l'ouverture il est désormais l'heure de la retirer, mais cette étape est délicate car "_i_l ne faut surtout pas que la sciure se mélange avec la neige que l'on va étaler sur les pistes" explique Christophe Lombard, directeur des travaux de la station. "Sinon le bois va accrocher les skis. Il faut donc y aller très délicatement". Pour cette opération, près de deux jours sont nécessaires ainsi que l'utilisation d'engins de chantier. "C'est un peu la course contre la montre" reconnaît-il. 

24 000 euros dépensés en deux ans

La sciure vient du département de l'Ain et elle est conservée d'une année sur l'autre car tout cela a quand même un coût. "Avec le transport on est, en hors taxe, à 17 euros le mètre cube. En deux ans ça nous a coûté environ 24 000 euros." explique Laurent Vidal, directeur de la station. Mais il y a retour sur investissement car la station peut ouvrir plus tôt qu'avant. 

Il faut retirer près de 8 000 mètres cube de sciure. - Radio France
Il faut retirer près de 8 000 mètres cube de sciure. © Radio France - Luc Chemla

Deux kilomètres de piste vont ainsi ouvrir ce week-end. "Pour nous, c'est la certitude de proposer, à une date donnée, une piste enneigée à nos pratiquants. On s'exonère des températures nécessaires à la production de neige." Après avoir retiré toute la sciure, l‘étape suivante est de transporter la neige dans un camion puis de l'étaler avec une dameuse.

Bessans, en Savoie - Radio France
Bessans, en Savoie © Radio France - Denis Souilla
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu