Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Soldats de l'opération Sentinelle, ils passent Noël à Belfort, loin de leurs proches

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard
Belfort, France

Ils sont déployés sur le territoire français depuis les attentats de janvier 2015 : les militaires de l'opération Sentinelle. Dans le territoire de Belfort, ils sont 27, venus du 94e régiment d'infanterie de Sissonne, dans l'Aisne, au nord de Reims. Ils ont eu droit, eu aussi, à leur fête de Noël.

Petit buffet festif pour les militaires de l'opération Sentinelle
Petit buffet festif pour les militaires de l'opération Sentinelle © Radio France - Magali Fichter

En cette période de Noël, une petite pensée pour ceux qui sont loin de chez eux ! C'est le cas de certains militaires - ceux qui sont en opération extérieure, bien sûr, mais aussi les 7000 soldats qui font partie de l'opération Sentinelle, déployée sur tout le territoire français depuis les attentats de janvier 2015. Sur le territoire de Belfort, ils sont 27 à patrouiller en ce moment dans les rues. Ils viennent du 94e régiment d'infanterie de Sissonne, dans l'Aisne, au nord de Reims. Pour que Noël reste une fête, ils ont eu droit à un grand buffet, ce samedi, à la caserne Friederichs à Belfort, avec un panier garni offert par la ville. D'autres petites festivités sont prévues les 24 et 25 décembre. Il faut dire que ce n'est pas facile d'être loin de sa famille. Mais ces soldats savent pourquoi ils sont là, et font contre mauvaise fortune bon cœur.

Il y a une bonne cohésion au sein du groupe, c'est un peu comme une grande famille !" - Sergent David

C'est le deuxième Noël du sergent David loin de ses proches, le premier en opération sentinelle. Mais le jeune militaire accueille cette période de fêtes avec philosophie : "Etant fils de militaire, je suis habitué à cela depuis très jeune. Et c'est aussi un choix de vie que l'on a tous fait au départ", explique-t-il. Pendant le réveillon, les militaires continuent leurs patrouilles 24 heures sur 24, grâce à un système de roulement. Mais ils ont quand même prévu un petit programme festif. "Il y a une petite fête organisée, on se commande des petits repas, des petits cadeaux sont échangés à droite à gauche, détaille David. Il y a une bonne cohésion au sein du groupe, c'est un peu comme une grande famille !"

Les gens nous disent souvent 'merci d'être là'. Certes, ce n'est pas grand chose, mais au moins, on se dit que notre travail est récompensé." - Adjudant Damien

N'empêche que la famille, la vraie, elle est loin. Heureusement, il y a le téléphone, Skype, les e-mails. Le chef de section, l'adjudant Damien, a déjà vu pire, il a par exemple passé Noël en Afghanistan il y a quelques années. Ici, à Belfort, il se sent tout particulièrement bien reçu "très très bien loti, très bien accueilli aussi par la population. Lorsque l'on patrouille en ville, ou à la gare TGV, les gens nous disent souvent 'merci d'être là'. Certes, ce n'est pas grand chose, mais au moins, on se dit que notre travail est récompensé."

Les militaires du 94ème régiment d'infanterie sont aux deux tiers de leur mission. Dans trois semaines, ils pourront rentrer chez eux, à Sissonne, au nord de Reims. Et bien sûr, d'autres prendront le relai.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess