Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Soldes anticipés en Lorraine : les commerçants de Nancy sur les rotules

-
Par , France Bleu Sud Lorraine
Nancy, France

Pour s’aligner sur le Luxembourg, les commerçants lorrains démarrent les soldes une semaine avant le reste de la France. Une spécificité pas forcément efficace. Le président des commerçants de Nancy entend lancer une réflexion sur cette date qui pourrait être remise en cause.

Des soldes, dès le mardi 2 janvier 2018, dans les quatre départements lorrains et jusqu'au 12 février.
Des soldes, dès le mardi 2 janvier 2018, dans les quatre départements lorrains et jusqu'au 12 février. © Radio France - Thierry Colin

Comme chaque année, depuis près d’une décennie, les commerçants nancéiens préparent les soldes avant le réveillon de la Saint-Sylvestre. Des soldes huit jours avant le reste de la France pour s’aligner sur les boutiques du Luxembourg. Cette année, les commerçants luxembourgeois ont d’ailleurs encore avancé leurs soldes pour les débuter juste après Noël. Derrière les vitrines et dans les arrières-boutiques, les commerçants de Nancy sont très partagés et le petit personnel n’a pas forcément le même avis que les patrons. Certains y voient un effet d’aubaine et estiment que brader avant le reste de la France et avant les soldes sur internet reste un atout. Tout est bon à prendre estiment certains commerçants du centre dont les affaires sont compliquées.

Dans d’autres magasins de prêt-à-porter, au contraire, on estime cette anticipation pas bénéfique pour le tiroir-caisse :  "les Nancéiens ne vont pas forcément au Luxembourg, mais on s’aligne sur Metz". En tout cas, cette anticipation, "ce n’est pas le pied pour la vie de famille", explique une vendeuse qui a raté plusieurs réveillons du 31 décembre, forcée d’étiqueter tardivement avant les soldes. En train de préparer les rayons d’un magasin de chaussures, une vendeuse commente à demi-mot cette spécificité régionale : "on est sur les rotules mais on ne le dit pas et la date des soldes s’impose à nous", confie la salariée en réajustant des boites de bottes en fourrure synthétique. Depuis des années, "on ouvre tous les dimanches de décembre et ces soldes anticipés, c’est stupide", résume une commerçante qui mettra ses panneaux "soldes" à reculons.      

Une réflexion avec les commerçants mosellans

Des soldes qui débutent le 2 janvier dans les quatre départements lorrains (Meurthe-et-Moselle, Meuse, Moselle et Vosges). Pour le président des commerçants du centre-ville de Nancy, Sébastien Duchowicz, enchaîner les soldes juste après les fêtes n’est pas forcément pertinent alors que les soldes privés se multiplient et que, début janvier, on est déjà dans une dynamique positive pour le commerce. "Nous allons en parler aux commerçants de Metz, confie le représentant des vitrines de Nancy, nous devons avoir une réflexion commune et pourquoi pas proposer d’autres dates qui pourraient être plus tard en janvier".     

« Seule une infime partie des clients de Nancy se rend au Luxembourg » affirme le président de l’association des commerçants du centre-ville de Nancy.
« Seule une infime partie des clients de Nancy se rend au Luxembourg » affirme le président de l’association des commerçants du centre-ville de Nancy. © Radio France - Thierry Colin

Pour le commerçant de la rue Saint-Jean à Nancy, "vous êtes obligés de réorganiser toute la boutique en quasiment 24H, mobiliser les équipes en leur demandant un surcroît de travail, tout en sachant qu’ils ont déjà passé un mois entier à faire des journées quasiment non-stop parce que l’on était ouvert les dimanches. Et nous serons encore ouvert le dimanche 7 janvier". Une réflexion devrait être lancée après les soldes : une réflexion "avec les commerçants mosellans" car la majorité des commerçants nancéiens estiment que "seule une infime partie des clients de Nancy se rend au Luxembourg", affirme Sébastien Duchowicz. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess