Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Soldes d'été et gestes barrières, à Dijon, les client.e.s s'adaptent

-
Par , France Bleu Bourgogne

C'est le premier weekend des soldes d'été, avec cette année un contexte inédit, celui de la crise sanitaire. A Dijon comme ailleurs, le port du masque et les gestes barrière sont indispensables pour espérer réaliser de bonnes affaires. Reportage dans les boutiques de la cité des Ducs.

Premier weekend pour les soldes d'été à Dijon, le masque est l'accessoire indispensable pour les clients cette année.
Premier weekend pour les soldes d'été à Dijon, le masque est l'accessoire indispensable pour les clients cette année. © Radio France - Stéphanie Perenon

"Vous avez à l'entrée le gel, et ensuite si vous voulez quelque chose je vous accompagnerai". Véronique de la boutique, La fille des sables, rue des Godrans, accueille chaque cliente avec les mêmes consignes. Le port du masque est obligatoire, et la commerçante n'accepte que deux personnes à la fois dans sa boutique

Pour cepremier weekend desoldes, dans un contexte inédit, celui de la crise sanitaire, les clients semblent s'adapter. En tout cas cela ne gêne pas du tout Colette, qui vient pour la première fois. Masque sur le visage, elle écoute attentivement les consignes, et les comprend, "je trouve ça tout à fait normal!" Un sentiment largement partagé explique Véronique, "ces mesures rassurent c'est ce que me disent mes clientes", avant d'ajouter "dans les petites boutiques comme la mienne, contrairement aux grandes enseignes, les clientes se sentent plus en sécurité et puis je connais mon métier, en taille je sais à peu près ce qu'il faut et ça évite de faire essayer cinquante fois pour rien."

Une clientèle, un peu perdue mais qui s'adapte

Alors est-ce que prix au rabais et bonnes affaires peuvent cohabiter avec gestes barrières et masques ? A voir les rues de Dijon bien remplies ce samedi après-midi, le contexte de crise sanitaire ne semble pas avoir freiné la clientèle. Mais les plus âgés, ne cachent pas une certaine crainte. Jean-Louis et Catherine sont venus faire les magasins pour trouver de bonnes affaires, mais pour lui "ce n'est pas zen, j'ai acheté ce que j'ai essayé", sa compagne acquiesce, "on est là pour les soldes mais en même temps on se sent un peu perdus, il y a quelque chose de cassé"

Quentin et Noémie, masques en poche, s'adaptent aux gestes barrière, et ne sont pas inquiets de faire les magasins.
Quentin et Noémie, masques en poche, s'adaptent aux gestes barrière, et ne sont pas inquiets de faire les magasins. © Radio France - Stéphanie Perenon

Pour Quentin et Noémie, croisés rue de la Liberté,"c'est normal, le gel sur les mains c'est le minimum" dit la jeune femme, "mais au final dans certains magasins on touche tous les mêmes vêtements avant de les essayer, ce qui n'est pas très sécurisé."

Un premier weekend de soldes avec pas mal de monde en centre ville et des client.e.s qui s'adaptent ..

Mais pour l'un, comme pour l'autre, pas de sentiment d'inquiétude, "je garde mon masque quand j'entre dans une boutique et je mets du gel régulièrement", explique Quentin, "je ne suis pas inquiet". En tout cas rien qui ne puisse effrayer Noémie, toujours à la recherche d'une bonne affaire.

Les soldes d'été vont se poursuivre jusqu'au 11 août prochain.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess