Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Solidarité : des Dijonnais sortent une jeune SDF de la rue

-
Par , France Bleu Bourgogne, France Bleu

Découvrez la magnifique histoire du sauvetage d'Amalia : une jeune femme de 18 ans qui s'est retrouvée à la rue. Arrivée à Dijon par hasard, son chemin a croisé celui de Caroline une commerçante. Un élan de solidarité s'est créé, lui permettant de trouver un lit, à manger, un travail et la sécurité.

Amalia et son chien Artax sortis de la rue grâce au soutien d'une commerçante et à de nombreux coups de pouce
Amalia et son chien Artax sortis de la rue grâce au soutien d'une commerçante et à de nombreux coups de pouce © Radio France - Sophie Allemand

Dijon, France

Un destin sauvé grâce à une rencontre : celle de Caroline une commerçante et d'Amalia, tout juste 18 ans. La jeune fille était à la rue depuis juin dernier, partie de chez elle quand sa mère lui a demandé de faire ses valises et s'est retrouvée à Dijon en mars. Caroline a pris la jeune femme sous son aile, accompagnée de son gros chien blanc Artax. Puis son entourage s'est mobilisé : des clientes, des amis et même des CRS lui ont donné à manger, puis un peu d'argent, ils l'ont aidée à trouver un logement et même un travail.

Amalia était totalement livrée à elle même lors de leur rencontre. Elle ne s'attendait vraiment pas à cette aide, mais c'est tout ce dont elle avait besoin pour remonter la pente.

Cette rencontre : une "renaissance" pour Amalia

Elles se sont rencontrées le 23 mars dernier, "le jour de ma renaissance" explique Amalia. Car quand Caroline est tombée sur elle, cela n'allait pas fort : elle se faisait taper son compagnon d'infortune, un gros coquard en laissait la marque. La commerçante était en ville quand elle a entendu quelqu'un pleurer, elle s'est arrêtée et a découvert le visage fatigué de cette jeune brune, ainsi que le large pelage d' Artax. 

"J'avais l'habitude que les gens passent devant moi sans me calculer" - Amalia

Pour Caroline, s'arrêter, c'était comme une évidence : "et ensuite je ne pouvais pas lui dire, et bien bon courage !" Pour Amalia, c'était plutôt une surprise : "quand j'étais dehors j'avais l'habitude que les gens passent devant moi sans me calculer, ils me regardaient comme si j'étais une alien. Je les comprends dans un sens il y a une méfiance car les trois-quarts des gens qui sont à la rue perdent espoir, ils se laissent sombrer, tombent dans l'alcool, la drogue, leurs délires. C'est malheureux."

Ecoutez l'histoire de la rencontre entre Caroline et Amalia le 23 mars

Amalia avait débarqué avec ce garçon trois jours plus tôt à Dijon, par hasard, ils étaient sortis du train après un contrôle. Amalia a essayé de fuir ce jeune-homme, qui a ensuite été incité à quitter la ville par Caroline. Ce n'est pas tout ce qu'elle a fait, elle l'a accompagnée vers toutes les démarches de sa vie d'adulte. 

"Elle n'était pas à la rue depuis longtemps, et puis elle est ce qu'elle est, donc ça a été facile" - Caroline

"Je l'ai ramenée ici, il y a eu un vrai mouvement de solidarité : mes clientes ont été très sensibles tout le monde y est allé de billets, tickets restaurants etc... Des CRS (puisque c'était un samedi, il y avait les gilets jaunes) qui sont allés lui chercher à manger. Il y a des gens qui sont allés acheter des sacs de croquettes pour le chien, une dame qui lui a payé les soins vétérinaires. Enfin il s'est passé plein de choses," raconte Caroline. Grâce à l'élan de solidarité déclenché par  la commerçante, Amalia a trouvé un travail en alternance dans le restaurant dijonnais "Chez Copains", Amalia espère y décrocher un CDI à la suite.

"Elle est courageuse, intelligente, pleine de qualités et puis c'est un petit bout ! Quand je l'ai rencontrée elle avait 18 ans depuis un mois. Heureusement elle n'était pas à la rue depuis longtemps, et puis elle est ce qu'elle est, donc ça a été facile," rajoute la commerçante dijonnaise. 

Rencontrer Amalia, c'est aussi rencontrer son chien

Amalia et ses cheveux courts bruns aux reflets mauves accompagnée de son immense chien blanc : le duo ne passe par inaperçu. Elle a rencontré Artax à la fête de la musique, un homme lui avait donné de l'extasy : "ça l'a rendu malade, je ne pouvais pas le laisser avec cette personne même si je n'avais pas les moyens, je pouvais pas le laisser comme ça," raconte-t-elle.

Artax : un montagne des pyrénées de 50 kilos - Radio France
Artax : un montagne des pyrénées de 50 kilos © Radio France - Sophie Allemand

"Il a sauvé ma vie, je lui ai sauvé la sienne, je ne compte pas le laisser tomber," - Amalia

Le chien a également été battu, lors de l'élan de solidarité pour Amalia, une dame a payé une radio à Artax. Suite aux coups qu'il a reçu sa colonne est décalée vers la droite. Cette dernière a besoin d'aide pour financer les 60 euros d'anti-inflammatoire pour soulager son chien tous les mois. "C'est toute ma vie, je l'ai connu alors que j'étais dehors, forcément une fille dehors, j'avais pas trop confiance ! Avec lui je pouvais dormir n'importe où, personne ne pouvait m'approcher, il était vraiment très protecteur. Il a sauvé ma vie, je lui ai sauvé la sienne, je ne compte pas le laisser tomber," explique-t-elle.

L'avenir pour la jeune-fille, c'est maintenant d'avancer, d'oublier ce qui aurait pu lui arriver. Et surtout de s'installer dans son nouvel appartement dont elle prend possession ce lundi : un logement social pour lequel Caroline et l'une de ses amies ont garanti leur soutien financier.