Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Solidarité en Gironde : ne lâchons rien !

-
Par , France Bleu Gironde

Tous les jours, nous mettons en avant plusieurs initiatives. Elles ont un point commun : l'aide et le soutien pendant cette crise.

Coluche, fondateur des Restos du coeur
Coluche, fondateur des Restos du coeur © Getty - Getty

Première initiative... le lancement d'une cagnotte pour les Restos du coeur.

La crise sanitaire du Covid-19 est en train (très rapidement) de se transformer en crise économique ou financière. Elle touche des millions de personnes en France. Et c'est autant de femmes, d'hommes et de familles qui se retrouvent dans une réelle précarité. 

Du jour au lendemain la vie peut basculer.

- Des artisans qui perdent la totalité de leurs revenus

- Des étudiants qui ne peuvent plus payer leur loyer

- Des familles qui ont du mal à nourrir leurs enfants car elles comptaient sur les cantines scolaires moins chères (établissements fermés)

...

Le nombre de demandes d'aides explose alors que la collecte nationale de mars 2020 a marqué le pas. Les restos du coeur ne lâchent rien et font le maximum pour nourrir les bénéficiaires mais les stocks s'amenuisent. Pour s'en sortir et éviter la rupture, une cagnotte a été lancée sur le site internet des restos du coeur. Tout le monde peut l'alimenter pendant encore 1 mois. L'objectif est de récolter le maximum d'argent.

Un GRAND coeur pour les restos
Un GRAND coeur pour les restos © Getty - Getty

Les centaines de bénévoles des restos "comptent sur vous" en allant ICI.

... Autre initiative... celle d'un coiffeur de Bordeaux qui a accepté de répondre à des questions... très utiles !

On en parle de nos coiffures ? Depuis le début du confinement, les cheveux ont poussé... beaucoup poussé. L'inquiétude commence à grandir chez certains. Il n'est pas rare de voir des hommes prendre l'initiative de se raser intégralement la tête. C'est osé et parfois risqué, même si les cheveux finissent toujours par repousser.

Un coiffeur de Bordeaux a pris plusieurs minutes pour donner des conseils. Faut-il se couper les cheveux ? Faut-il éclaircir ou attendre ? Que peut-on rattraper ? Dominique Mathieu, avec l'aide de France 3 Nouvelle-Aquitaine, vous propose plusieurs vidéos.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Evoquons cette initiative : le portage des courses à domicile à Libourne.

Afin de répondre au mieux aux besoins de la population, le Ville de Libourne a décidé de créer un nouveau service de portage de courses à domicile en collaboration avec certains supermarchés (drive notamment). Ce service s’adresse aux personnes âgées de plus de 70 ans, aux personnes fragiles et aux personnes en situation de handicap. Il est assuré par les agents municipaux.

Il y a de la demande car, on s'en doute bien, les habitants les plus vulnérables ont des craintes (la peur de la contamination, de l'organisation, de se perdre ou de ne pas avoir les bons produits). Vient ensuite une question essentielle... Quand on décide de se faire livrer chez soi de la nourriture, à qui doit-on confier son argent et/ou ses courses ? Qui appeler ? Finalement, avoir recours à des représentants officiels de la mairie rassure. Et puis il s'agit d'un acte qui protège avant tout du virus.

Si vous voulez vous inscrire ou se vous souhaitez vous renseigner pour un proche : il est indispensable de s’inscrire avant faire une commande.

Inscriptions au : 06 85 63 76 05

Choix de la station

À venir dansDanssecondess