Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Solidarité Roms demande l'aide des autorités à Saint-Étienne

mercredi 13 août 2014 à 20:02 Par Rémi Brancato, France Bleu Saint-Étienne Loire

Depuis mi-juillet, un squat et deux terrains occupés par des Roms ont été évacués à Saint-Étienne. Depuis, les 200 personnes concernées sont à la rue. L'association Solidarité Roms réclame une "table ronde" des autorités pour aider les populations concernées à trouver du travail et des logements décents.

Une famille dans le local de Solidarité Roms à Saint-Etienne.
Une famille dans le local de Solidarité Roms à Saint-Etienne. © Radio France - Rémi Brancato

Depuis plusieurs semaines à Saint-Étienne, il n'y a plus aucun squat de Roms. Celui de la rue Delaroa, où près de 80 personnes vivaient, a été évacué le 1er août. Près de 120 personnes ont aussi été évacuées de deux terrains occupés illégalement le 22 juillet. Depuis près de 200 personnes errent dans les rues de Saint-Étienne.

Aider les familles pour mieux les intégrer

L'association Solidarité Roms a ouvert une permanence: une heure et demi le matin, une heure le soir pour que les familles puissent se reposer, trouver des jouets pour les enfants et une cuisine pour les parents. Son président dénonce des expulsions qui ne règlent rien :

"Ca ne fait que déplacer le problème, à partir du moment où aucune solution n'est proposée, on repart vers d'autres squats encore plus pourris"

Pierre Rachet, président de Solidarité Roms.

Du coup, Solidarité Roms, demande une table ronde avec les autorités concernées : la préfecture et les mairies de l'agglomération stéphanoise afin d'aider les populations à trouver du travail et donc un logement. Pierre Rachet prend en exemple une trentaine de familles Roms insérées depuis quelques années à Saint-Étienne. "Ce sont des gens qui aujourd'hui sont parfaitement intégrées et travaillent" , selon lui.

"La présence des Roms à Saint-Etienne est une question sociale"

Le rôle de la ville n'est pas de trouver un emploi aux Rom s

Mais pour Claude Liogier, l'adjoint au maire de Saint-Étienne, en charge de la sécurité, le rôle de la ville n'est pas de trouver du travail aux Roms vivant sur la commune.

Les populations Roms n'ont pas "un mode de vie qui correspond peut être au mode de vie qui existe en France"

Claude Liogier, adjoint au maire de Saint-Étienne en charge de la sécurité.

L'adjoint insiste également sur l'obligation pour la mairie d'empêcher les squats illégaux à Saint-Étienne.

"Il est hors de question de voir s'installer des gens en squat", Claude Liogier, adjoint en charge de la sécurité

Depuis plusieurs semaines et les deux expulsions survenues à Saint-Étienne, la ville a fait appel à quatre reprises aux forces de l'ordre pour empêcher de nouvelles tentatives d'occupations illégales de terrains ou de batiments.

Reportage dans le local de Solidarité Roms à Saint-Etienne.

 

►►►  EN SAVOIR PLUS  |  ASSOCIATION SOLIDARITÉ ROMS