Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Une chaîne de solidarité pour un sans-abri dijonnais dont les affaires ont été dérobées

-
Par , France Bleu Bourgogne, France Bleu

Belle histoire de solidarité autour de Lazlo, un sans-abri dijonnais. Ses affaires lui ont été volées en début de semaine, alors qu'il était installé comme tous les jours, près de l'arrêt de tram place Darcy. De nombreux riverains qui le connaissent, lui ont apporté de nouvelles affaires.

Grâce à la solidarité de certains riverains, Lazlo bénéficie d'un nouveau sac à dos et d'une canne/
Grâce à la solidarité de certains riverains, Lazlo bénéficie d'un nouveau sac à dos et d'une canne/ © Radio France - Stéphanie Perenon

Dijon, France

Les riverains de la place Darcy à Dijon connaissent bien Lazlo. Ce sans abri est hébergé en foyer la nuit, mais passe la plupart de ses journées, installé près de l'arrêt du tram Darcy. Et dans le quartier, "on le connait depuis longtemps" explique cette femme qui s'arrête pour échanger quelques mots avec lui. Comme d'autres, elle a été choquée d'apprendre que Lazlo a été volé. C'était en début de semaine, le temps d'une discussion avec des passants, son sac à dos contenant ses affaires personnelles mais aussi sa canne lui ont été dérobés. "Mais heureusement il y a plein de gens qui l'ont aidé" souligne cette riveraine.

Une chaîne de solidarité et d'amitié

"Grâce à une femme qu travaille à côté, j'ai un sac à dos neuf et une nouvelle canne", remercie Lazlo. "Je me sens vivant" dit celui qui est arrivé il y a plus de quarante à Dijon. "J'ai passé quelques années à Norges-la-Ville au sein de la communauté Emmaüs mais aujourd'hui je vis au foyer Sadi Carnot". L'homme est toujours accompagné de son petit chien et ne se plaint pas de sa situation. Bien au contraire, il ne demande rien d'autre "qu'un petit bonjour, un sourire" quand on le croise, "par respect tout simplement" conclut-il.

En quelques jours la solidarité s'est organisée pour aider Lazlo.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu