Société

Solitude : 700.000 jeunes de 15 à 30 ans vivent dans une situation "d'isolement social"

Par Olivier Uguen, France Bleu samedi 16 septembre 2017 à 11:40

700.000 jeunes de 15 à 30 ans vivent dans la solitude et l'"isolement social" selon une étude du Credoc
700.000 jeunes de 15 à 30 ans vivent dans la solitude et l'"isolement social" selon une étude du Credoc © AFP - FRED DE NOYELLE / GODONG / LEEMAGE

Départ du domicile parental, célibat, éloignement, problèmes de santé, complexes physiques... 700.000 jeunes, soit 6% des 15-30 ans, vivent dans une situation "d'isolement social" en France en 2017, selon une enquête du Crédoc pour la Fondation de France publiée vendredi.

Il n'y a pas d'âge pour vivre la solitude. C'est le constat alarmant dressé par une enquête du Credoc pour la Fondation de France publiée ce vendredi 15 septembre. Selon cette étude, 700.000 jeunes, soit 6% des 15-30 ans, vivent dans une situation "d'isolement social" en 2017, c'est à dire qu'ils n'ont aucune relation avec des "réseaux de sociabilité" (famille, amis, voisins, collègues ou camarades, et affinités).

Par ailleurs, le double soit 1,4 million, 12% des 15-30 ans, seraient en situation "de vulnérabilité sociale", c'est-à-dire qu'ils ne fréquentent qu'un seul de ces réseaux, la famille (38%), ou des amis (26%).

Plus de deux millions de jeunes "vulnérables socialement"

"Au total, 18% des jeunes, soit plus de deux millions, sont vulnérables socialement et ne passent du temps avec d'autres personnes que très rarement", poursuit l'étude, selon laquelle "la solitude est multifactorielle et résulte souvent d'un enchaînement d'événements".

Peu de contacts avec la famille, peu ou pas d'amis, célibataires, victimes de problèmes de santé ou complexés... Les plus concernés par cette solitude ont le plus souvent entre 25 et 30 ans. Ce sont des hommes autant que des femmes. Près de 61% d'entre eux déclarent avoir quitté le domicile parental, 47% ne sont pas dans une relation amoureuse, et ils sont en général moins diplômés que l'ensemble des 15-30 ans (13% sans diplôme contre 8% de l'ensemble).

Internet, "un moyen de sortir de l"isolement"

Ces jeunes seraient globalement plus accros aux écrans que les autres (plus de quatre heures d'affilée par jour, hors travail ou étude). Internet représente pour eux "un moyen de sortir de l'isolement", selon l'étude, qui précise que plus de 16.700 requêtes explicites effectuées sur Google entre juin 2016 et juin 2017 étaient liées à la solitude des jeunes, par exemple "sos amitié", "site de rencontre amicale", "pas d'amis", "toute seule".

En revanche, la solitude ne pousserait pas à la consommation de drogues et aux addictions : 36% déclarent ne jamais boire d'alcool et 85% ne jamais fumer de cannabis contre 23% et 79% de l'ensemble des 15-30 ans interrogés.

Enquête réalisée en ligne entre le 19 avril et le 9 mai auprès de 2.000 personnes âgées de 15 à 30 ans, résidant en France métropolitaine. 21 jeunes de 15 à 30 ans ont ensuite été interrogés par téléphone entre le 2 et le 29 juin.