Société

Son dossier s'est perdu, une maman utilise Facebook pour que son fils, autiste, continue à aller à l'école

Par France Bleu Saint-Étienne Loire, France Bleu Saint-Étienne Loire jeudi 8 septembre 2016 à 20:24

Matthéo et sa mère, Ophélie Bedu.
Matthéo et sa mère, Ophélie Bedu. - DR

Une maman de Saint-Étienne utilise les réseaux sociaux pour dénoncer sa situation : une allocation qui n'est plus versée et des incertitudes sur la scolarisation de son fils à cause d'un dossier a priori perdu entre le Puy-de-Dôme et la Loire.

Les réseaux sociaux : le lieu où les combats se mènent aujourd'hui ? Une maman de Saint-Étienne utilise Facebook pour attirer l'attention sur l'accès des enfants handicapés à l'école et globalement les aléas administratifs de la prise en charge.

Son fils, Matthéo, 4 ans, est autiste. Cette semaine, elle a publié une vidéo sur Facebook qui a très vite affiché des milliers de vue. Ophélie Bedu y explique que son dossier s'est perdu entre Clermont-Ferrand et Saint-Étienne. La famille a emménagé dans la Loire à l'automne 2015. Deux conséquences.

D'abord, elle ne touche plus l'allocation d'éducation de l'enfant handicapé qui s'élevait à 600 euros pour couvrir les soins de son fils. Une partie est du coup "stoppé" d'après ce que cette maman relate. Ensuite, Ophélie Bedu s'inquiète pour la scolarité de son fils, se demandant si les heures d'AVS pourront être reconduites. Initialement Matthéo bénéficie de l'accompagnement d'une auxiliaire de vie scolaire sur 9 heures par semaine pour aller en moyenne section de maternelle.

Nos enfants ont le droit d'aller à l'école s'ils ont la possibilité d'y aller

Cette vidéo, c'est l'occasion d'exprimer un ras-le-bol plus général face à des complications administratives régulières "On s'en fout de nous, on s'en fout de nos enfants, estime Ophélie Bedu. Et pourtant nos enfants ont le droit à une éducation, d'avoir une instruction, d'aller à l'école s'ils ont la possibilité d'y aller !"

Dans l'heure, mon problème était réglé... Comme par hasard !

Cette maman de Saint-Étienne s'inspire d'une mère d'enfant autiste de Toulouse qui s'est notamment fait entendre de l'Éducation nationale en montant sur une grue. Mais de plus en plus de familles attirent l'attention sur un dossier bloqué sur les réseaux sociaux. Dernier exemple en date, en Normandie, Laura Julia-Fiquet dont la vidéo est arrivée jusqu'aux oreilles de la ministre Najat Vallaud-Belkacem. Elle fait savoir à cette maman que si elle n'a pas d'AVS, elle l'accompagnera à la rentrée à l'école. "Or, dans l'heure, je recevais un coup de fil pour me dire que mon problème était réglé... Comme par hasard !", raconte la mère de Johan. "Les vidéos, les réseaux sociaux, c'est notre ultime recours ! explique Laura Julia-Fiquet, parce qu'à chaque fois qu'on contacte les administrations, on nous ballote d'un service à un autre... Ça prend des mois avant que nos dossiers soient traités !"