Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

SONDAGE - Générosité des Français : des dons moins élevés et plus axés sur l'environnement

-
Par , France Bleu

Les Français sont de moins en moins généreux et de plus en plus sélectifs selon un sondage Odoxa-Leetchi pour France Bleu et Le Parisien dévoilé ce mercredi. Motif : 74% estiment qu'ils ont moins les moyens qu’auparavant.

Quête nationale de la Croix Rouge française dans une supermarché de Bretagne.
Quête nationale de la Croix Rouge française dans une supermarché de Bretagne. © Maxppp - CLAUDE PRIGENT

Selon un sondage Odoxa-Leetchi pour France Bleu et Le Parisien* dévoilé ce mercredi, les Français donnent de moins en moins à des associations, des fondations, des projets, ou des particuliers. Estimant qu'ils ont moins les moyens qu’auparavant, un tiers des sondés reconnaît avoir donné cette année en moyenne 21€ de moins que l'an passé (225€). Très attentifs à la façon dont est utilisé leur argent, ils sont de plus en nombreux à se tourner directement vers des particuliers ou de petites associations plutôt que vers de grandes structures. S'ils restent particulièrement généreux avec la recherche médicale, la protection de l'environnement est une cause qui les préoccupe de plus en plus.

Le montant des dons en baisse de 21€ par rapport à 2018

En 2019, les Français ont donné en moyenne 225€ par personne, soit 21€ de moins qu'en 2018, année déjà marquée par une baisse de 4% des dons. 

Premiers bénéficiaires de ces dons avec les associations, les proches en difficulté sont les plus touchés par ce recul. L’an passé, près d'un Français sur deux (52%) déclarait avoir fait un don à ses proches. Ils ne sont plus qu'un tiers cette année (34%).

Ces moyennes masquent toutefois de très fortes disparités. Dans le détail, 40% des sondés ont fait don d’une somme allant de 1 à 50€, 24% de 51 à 101€ et 20% de 101 à 300€. Les plus généreux (4%) dépassent même les 1.000€ sur une année.

Les dons matériels (jouets, livres, nourriture, meubles...) chutent également avec 77% de Français concernés, soit 7 points de moins qu'en 2018 (84% l’an dernier).

La baisse du pouvoir d'achat : première cause de la baisse des dons

Première raison invoquée par les sondés pour expliquer leur changement d'attitude : les difficultés financières. 74% des Français qui donnent moins jugent qu'ils ont moins les moyens qu’auparavant.

Sans surprise, l'enquête relève des disparités selon l'âge et le niveau de revenus des donateurs. Les plus âgés et les plus aisés sont aussi les plus généreux. Les 65 ans et + donnent presque deux fois plus que les plus jeunes (168€). Les ouvriers (70%), employés (77%) et les retraités (82%) sont les catégories qui justifient le plus leur baisse de don par la baisse de leur pouvoir d'achat alors qu'un cadre sur sur deux seulement l’explique ainsi.

© Observatoire des générosités Odoxa-Leetchi pour France Bleu et Le Parisien  - Aucun(e)
© Observatoire des générosités Odoxa-Leetchi pour France Bleu et Le Parisien -
© Observatoire des générosités Odoxa-Leetchi pour France Bleu et Le Parisien  - Aucun(e)
© Observatoire des générosités Odoxa-Leetchi pour France Bleu et Le Parisien

Obligation de transparence

Plus d'un Français sur deux (59%) ayant moins donné cette année évoquent en outre des doutes sur l’utilisation qui est faite de leur argent. 83 % des personnes interrogées aspirent à plus de transparence et affirment que cela les motiverait à donner plus.

© Observatoire des générosités Odoxa-Leetchi pour France Bleu et Le Parisien  - Aucun(e)
© Observatoire des générosités Odoxa-Leetchi pour France Bleu et Le Parisien -

La moitié Est de la France est plus généreuse

Le montant des dons varient aussi d'une région à l’autre. En tête des régions les plus généreuses figurent  celles dont le PIB par habitant est le plus élevé : l’Ile-de-France (324€) et la région PACA (286€). Le Centre-Val de Loire occupe la troisième place du podium (268€). 

L’enquête révèle également un découpage Est-Ouest. Les régions de la moitié Est de la France donnent environ 250€ par an et par habitant, quand ce montant se situe plutôt aux alentours de 160€ dans la moitié Ouest. La Normandie (124€), la Bretagne (135€) et les Hauts-de-France (175€) sont dans le bas du tableau.

© Observatoire des générosités Odoxa-Leetchi pour France Bleu et Le Parisien  - Aucun(e)
© Observatoire des générosités Odoxa-Leetchi pour France Bleu et Le Parisien

La protection de l'environnement, une cause qui touche de plus en plus de Français

La recherche médicale et la lutte contre les maladies reste la cause préférée des Français (41%), devant la lutte contre la pauvreté (31%), la protection de l’enfance (30%), la protection des animaux (30%), l’aide aux personnes malades ou handicapées (28%) et la protection de l’environnement (26%).

S'il ne figure pas dans le top 3, l'environnement semble cependant préoccuper de plus en plus de Français et notamment les jeunes : ils sont plus d'un tiers (37%) à y consacrer gracieusement une partie de leur budget.

© Observatoire des générosités Odoxa-Leetchi pour France Bleu et Le Parisien  - Aucun(e)
© Observatoire des générosités Odoxa-Leetchi pour France Bleu et Le Parisien -

* Sondage Odoxa - Leetchi pour France Bleu et Le Parisien : une enquête réalisée auprès d’un échantillon de 3.005 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, interrogées par Internet du 28 août au 3 septembre 2019.

Choix de la station

France Bleu