Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

SONDAGE - Municipales : les Français veulent plus de place pour la voiture et moins de travaux en ville

-
Par , France Bleu

À l'approche des Municipales, une étude Odoxa pour France Bleu, franceinfo et la presse en région révèle, ce mercredi, que les Français sont globalement satisfaits de leur voirie et de la circulation dans leur ville. Mais des écarts importants apparaissent entre petites et grandes communes.

Les travaux exaspèrent six Français sur dix.
Les travaux exaspèrent six Français sur dix. © Maxppp - ARNAUD JOURNOIS

La place de la voiture, jugée insuffisante dans les grandes villes, et les travaux, jugés trop importants, sont les sujets qui fâchent le plus les Français concernant la voirie, alors que le sujet est jugé important dans leur choix pour les municipales par une majorité de Français. C'est ce que révèle l'étude Odoxa pour France Bleu, franceinfo et la presse en région que nous vous dévoilons ce mercredi. État des routes, circulation, travaux, propreté et collecte des déchets... Cette enquête nous en dit plus sur le regard que portent les Français sur leur voirie.

Un sujet qui compte dans le vote aux municipales 

Le sujet des routes, de leur entretien, de leur propreté, très concernant, compte dans le vote des Français : 83% déclarent que ces sujets comptent pour attribuer leur vote, et pour 40%, ils comptent même beaucoup.    

La voirie compte dans le vote aux municipales - Aucun(e)
La voirie compte dans le vote aux municipales - Odoxa

Les Français globalement satisfaits de leur voirie 

Les Français sont globalement satisfaits de l'action de leur commune sur la voirie. Mais certains domaines cristallisent les mécontentements : seuls 56% se disent satisfaits des aménagements pour les personnes handicapées, 53% des places de stationnement et 51% des aménagements pour les cyclistes. 51% jugent insuffisante la place accordée aux voitures, et 60% qu'il y a trop de travaux sur la voie publique.

Les Français et la voirie de leur commune. - Aucun(e)
Les Français et la voirie de leur commune. - odoxa

Cette enquête a été réalisée auprès d'un échantillon de 3.005 personnes représentatifs de la population, par internet, du 27 au 31 janvier derniers. 

Les habitants des petites communes plus satisfaits que ceux des grandes villes 

Ce baromètre met en évidence des disparités importantes entre les grandes villes, de plus de 100.000 habitants, et les communes plus petites, de 2.000 habitants ou moins. Les habitants des plus petites communes sont en général beaucoup plus satisfaits de leur voirie que ceux des grandes villes. 

Les Français qui habitent dans des quartiers de banlieue défavorisée sont, eux, bien moins satisfaits que les autres, sur presque tous les sujets : leur satisfaction dépasse 50% seulement sur l'éclairage public (57%) et la fluidité de la circulation (54%).

La circulation en voiture et en transports divise villes et villages 

Seulement un tiers, soit 34% des habitants des grandes villes, sont satisfaits du nombre de places de stationnement et de la fluidité de la circulation, alors que 66% des habitants des petites communes sont satisfaits des places de circulation et 76% sont satisfaits de la fluidité de la circulation. 

Les Français qui habitent en zone rurale trouvent, à 57%, qu'on y circule "très facilement" en voiture. Mais les habitants des grandes villes, eux, sont assez logiquement majoritaires à trouver la circulation difficile : seulement 43% jugent qu'on y roule facilement. Une proportion qui s'inverse tout aussi logiquement quand on évoque les transports : seuls 37% des habitants des petites communes estiment pouvoir circuler facilement en transports en commun, alors qu'ils sont 85% dans les grandes villes. 

La circulation en voiture. - Aucun(e)
La circulation en voiture. - Odoxa
La circulation en transports en commun. - Aucun(e)
La circulation en transports en commun. - Odoxa

Les applis pour éviter les bouchons agacent 

Pour contourner les bouchons dans les grandes villes, de nombreux automobilistes utilisent des applications comme Waze, qui les font souvent passer par des quartiers résidentiels pour éviter les axes encombrés. L'idée plaît aux plus jeunes (57% des moins de 25 ans et 54% des moins de 35 ans trouvent que c’est une bonne chose), mais les nuisances liées à leur utilisation commence à agacer la plupart des Français : 53% d’entre eux trouvent que c’est une mauvaise chose pour ces quartiers, y compris ceux qui prennent leur voiture tous les jours.

Les applis pour éviter les bouchons agacent. - Aucun(e)
Les applis pour éviter les bouchons agacent. - Odoxa

La cohabitation entre usagers de la route plus difficile dans les grandes villes

Un quart des Français (23%) trouve que la cohabitation et l'entente entre les usagers de la route (voitures, bus, taxis, vélos...) se passe mal, un jugement qui grimpe à 45% dans les grandes villes, et à 40% dans l'agglomération parisienne. La tension est également forte en région Provence-Alpes-Côte d'azur, où 28% des personnes trouvent que la cohabitation se passe mal. 

La cohabitation entre les usagers de la route. - Aucun(e)
La cohabitation entre les usagers de la route. - Odoxa

Plus de la moitié des Français trouvent qu'on ne favorise pas assez la voiture dans les grandes villes 

Aujourd'hui, 52% des Français prennent leur voiture tous les jours. C'est particulièrement le cas des salariés (65%), des catégories populaires (70%) et des habitants des zones rurales (67%) ou péri-urbaines (66%). La voiture est encore très présente en ville, même si son utilisation diminue à mesure que la taille de la commune d'habitation augmente : de 65% d’utilisation journalière dans les plus petites communes à 29% dans les plus grandes.

Si de très nombreuses grandes villes veulent chasser les voitures de leurs rues, cette politique "anti-voiture" est allée beaucoup plus vite que les usagers, note l'étude. Aujourd'hui, 51% des Français considèrent que les grandes villes ne favorisent pas assez la circulation des voitures : une proportion qui a fait un bond de 10 points en trois ans. Et si les habitants de la région parisienne utilisent moins leur voiture que les ruraux, ils passent des heures dans les bouchons. Ils sont ainsi 53% à trouver qu'on ne favorise pas assez la voiture dans les grandes villes.

La place de la voiture dans les grandes villes est jugée insuffisante. - Aucun(e)
La place de la voiture dans les grandes villes est jugée insuffisante. - Odoxa

Ne pas prendre sa voiture, à condition d'avoir des pistes cyclables sûres

Pour moins prendre leur voiture, les Français aimeraient que les pistes cyclables soient mieux aménagées. Aujourd'hui, 20% des Français font du vélo au moins une fois par mois, et 4% de la trottinette électrique. Pour utiliser davantage un vélo ou une trottinette, ils aimeraient que les pistes cyclables soient mieux sécurisées (46%), surtout dans les grandes villes (52%). 36% souhaitent qu'on en créé des nouvelles. Et un tiers des Français, souhaitent que plus d'espaces soient mis à disposition pour stocker ou garer ces vélos et trottinettes. 

Les travaux, source de ras-le-bol pour tous 

Dans les grandes villes, 49% des personnes se disent satisfaites des travaux entrepris, contre 58% dans les petites communes. Mais une majorité de Français (60%) estime qu'il y a trop de travaux engagés sur les voies publiques. Une proportion qui monte à 68% dans l'agglomération parisienne, et 66% dans les grandes villes en général. Les travaux sont également une plaie pour 55% des habitants des petites villes et 56% des ruraux. 

Les travaux, jugés trop importants. - Aucun(e)
Les travaux, jugés trop importants. - Odoxa.

L'entretien des routes de la commune 

A peine plus de la moitié des habitants des grandes villes (52%) sont satisfaits de l'entretien des voies urbaines, alors qu'ils sont 61% dans les petites communes. La propreté des rues ne satisfait même pas la moitié des habitants des grandes villes (49%) contre 74% dans les petites communes. 

Les aménagements pour les personnes handicapés 

Les habitants des petites communes sont aussi davantage satisfaits des aménagements pour les personnes handicapées, à 57%, contre 49% dans les grandes villes. 

La propreté et la gestion des déchets

Les deux tiers des Français (66%) sont globalement satisfaits de la propreté de leur commune. Ils sont 79% à être contents de la fréquence du ramassage des déchets, 73% à estimer que le tri des déchets est facile et 65% à se dire contents du nombre de poubelles dans les rues. 

Mais là encore, c'est dans les grandes villes qu'on est le moins satisfait : moins de la moitié des habitants de ces villes (47%) sont satisfaits de la propreté de leur commune. Cette proportion est bien plus élevée chez les habitants qui vivent dans des quartiers défavorisés en banlieue : seulement 37% sont satisfaits de la propreté de leur commune.

Des disparités régionales  

La gestion des déchets est jugée plus efficace dans les petites communes (73% de satisfaits) que dans les grandes villes (58%). Mais des disparités existent aussi selon les régions : 27% des habitants du Centre Val de Loire ne sont pas satisfaits de la régularité du ramassage, tout comme 24% des habitants de l'Auvergne (contre 20% en moyenne).

Le tri des déchets concentre l'agacement en région PACA, où 44% des habitants se disent insatisfaits de la facilité du tri (contre 26% en moyenne). 

La propreté des communes est jugée peu satisfaisante en Île-de-France (à 44% ), en PACA (37% d'insatisfaits), et dans les Hauts de France (36% d'insatisfaits ), alors que le sujet concentre 33% d'insatisfaits en moyenne.

Le nombre de poubelles est jugé plus insuffisant qu'ailleurs en PACA (45%) et en Hauts-de-France (37%), contre 34% en moyenne.

La propreté et le ramassage des déchets. - Aucun(e)
La propreté et le ramassage des déchets. - Odoxa

Le tri des déchets, une énigme pour de nombreux français  

Trente ans après l'apparition du tri des déchets en France, 55% des Français avouent qu'il leur arrive de se demander où jeter son bouchon de bouteille, son opercule de yaourt ou sa bouteille de shampoing. Il faut dire que dans certaines communes ou villes, les règles ont tendance à se compliquer avec de plus en plus de poubelles. 

Le tri des déchets, parfois un mystère. - Aucun(e)
Le tri des déchets, parfois un mystère. - Odoxa
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu