Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

SONDAGE - Reconfinement : les habitants d'Auvergne-Rhône-Alpes plutôt inquiets de la situation hospitalière

Les conditions du reconfinement, le respect des gestes barrières, la situation des hôpitaux : le "baromètre* des territoires" Odoxa-CGI pour France Bleu et franceinfo s’intéresse ce lundi à la deuxième vague du Covid-19, au ressenti des habitants en Auvergne-Rhône-Alpes par rapport à avril dernier.

Par ailleurs, les habitants d'Auvergne-Rhône-Alpes sont plus sortis de chez eux par rapport au premier confinement
Par ailleurs, les habitants d'Auvergne-Rhône-Alpes sont plus sortis de chez eux par rapport au premier confinement © AFP - Riccardo Milani

Au printemps dernier, le baromètre* Odoxa-CGI pour France Bleu et franceinfo analysait les conditions dans lesquelles le confinement était vécu par les Français. Ce lundi, il se penche sur le reconfinement et la deuxième vague du coronavirus. Quels sont les changements au quotidien pour les habitants d'Auvergne-Rhône-Alpes ? Quel est leur ressenti lors de ce second confinement ? Voici quelques éléments mis en évidence par ce sondage.

Partir de chez soi durant le confinement

Un des enseignements donnés par ce sondage*, auprès de 3000 personnes environ, c'est que plus de personnes ont décidé de quitter leur résidence principale pour se confiner dans un autre lieu, une résidence secondaire ou hébergé chez des proches ou la famille, par exemple. Si la grande majorité des Français est restée confinée dans son lieu habituel de résidence, 10% des Français soit plus de cinq millions de personnes environ ont quitté leur domicile habituel. C’est quatre points de plus que lors du premier confinement, ce qui représente un million de personnes supplémentaires. Comme pour la tendance nationale, cela concerne aussi 10% des sondés en Auvergne-Rhône-Alpes.

-
- - Odoxa
-
- - Odoxa

Plus de sorties par semaine

Côté sorties, le second confinement n'était pas le même, plus souple, avec des écoles ouvertes et une économie moins à l'arrêt. Le nombre de sorties par semaine est donc plus important. En avril, les Français sortaient de chez eux en moyenne 2,4 fois ; en octobre-novembre, ils l'ont fait 7,1 fois en moyenne. C'est en Auvergne-Rhône-Alpes que les habitants ont eu le plus la "bougeotte", notamment pour les courses, l'activité professionnelle et surtout l'activité physique (28% des motifs, +12 points par rapport à avril). Selon les tranches d'âges, les 35-49 ans sont sortis en moyenne 8,5 fois. C'est plus faible pour les moins de 25 ans (6,2 fois) et chez les plus de 65 ans (5,3 fois).

-
- - Odoxa
-
- - Odoxa

Moins de respect des gestes barrières ?

Avec un confinement plus souple pour les déplacement, et un été au cours duquel le port du masque n'a pas été respecté strictement, cette seconde vague de Covid-19 a vu aussi un respect beaucoup plus aléatoire des gestes barrières (se laver les mains, respecter les distances, porter le masque, etc). C'est le ressenti de bon nombre de sondés. En Auvergne-Rhône-Alpes, 47% des sondés ont l'impression qu'il y a eu un relâchement sur cette question. Avec Provence-Alpes-Côte-d'Azur, Occitanie et Hauts-de-France, c'est un sentiment très partagé. Ces zones sont aussi plus densément peuplées avec une circulation d'individus plus importante que dans d'autres zones.

-
- - Odoxa

Une inquiétude sur la prise en charge de la pandémie dans les hôpitaux en Auvergne-Rhône-Alpes ?

Un des éléments frappants de ce sondage* sur cette seconde vague de la pandémie de Covid-19, c'est ce sentiment d'être déprimé partagé par un tiers des sondés (32% en moyenne dans le pays, +7 points rapport à avril). En parallèle, les interrogations sont grandes quant à la gestion de la pandémie. C'est en Auvergne-Rhône-Alpes que les habitants semblent les plus inquiets sur le prise en charge hospitalière (48%). Cette tendance régionale négative est beaucoup plus forte alors que 73% des sondés restent optimistes dans le pays en général.

-
- - Odoxa

Consultez l'intégralité de l'enquête Odoxa pour France Bleu

Pour afficher ce contenu Scribd, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus. 

Gérer mes choix

____________________________________________

* Enquête Odoxa réalisée pour France Bleu et franceinfo auprès d’un échantillon de Français interrogés par Internet du 13 au 19 novembre 2020. Echantillon de 3003 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, niveau de diplôme et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess