Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

SONDAGE - Reconfinement : plus de sorties, moins de télétravail pour les habitants des Hauts-de-France

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu Picardie

Dans les Hauts-de-France, les habitants ont effectué davantage de sorties pendant ce deuxième confinement. Le télétravail a moins la cote. C'est ce qui ressort d'un sondage Odoxa-CGI pour France Bleu et franceinfo publié ce lundi. Et ce n'est pas la seule différence avec le premier confinement.

Un salarié sur 10 seulement fait du télétravail à temps plein
Un salarié sur 10 seulement fait du télétravail à temps plein © Maxppp - Frédéric Douchet

Les habitants des Hauts-de-France ne vivent pas ce deuxième confinement de l'année comme le premier. C'est ce que révèle un sondage Odoxa-CGI pour France Bleu et franceinfo publié ce lundi. Ils sortent davantage qu'au printemps et se rendent beaucoup plus sur leur lieu de travail. C'est le principal enseignement de cette enquête*.

Plus de sorties 

Pendant le premier confinement, les habitants de la région avaient déclaré sortir en moyenne deux à trois fois par semaine, pour faire leurs achats de première nécessité, prendre l'air, faire de l'activité physique, promener leur animal de compagnie ou encore se rendre sur leur lieu de travail. Cette fois, ils déclarent sortir une fois par jour en moyenne. Ce qui n'a rien d'étonnant. Les parents doivent cette fois par exemple emmener leurs enfants à l'école. Fini les cours à la maison. 

Moins de télétravail

Le télétravail concerne moins de personnes également. Six salariés sur 10 doivent se rendre tous les jours à leur travail. C'est beaucoup plus que pendant le premier confinement. Actuellement, un salarié sur 10 seulement fait du télétravail à temps plein. C'est deux fois moins qu'au printemps. 

13% des habitants ont fui leur résidence principale

Les habitants de la région sont plus nombreux à avoir fui leur lieu de résidence principal pendant ce deuxième confinement. Ils n'ont pas voulu revivre une situation aussi traumatisante Le premier confinement a été long et difficile notamment pour les étudiants. Ils sont 42% à avoir quitté leur logement étudiant pour regagner le domicile familial et se sentir moins seul pendant cette nouvelle période d'isolement. C'est le double du premier confinement. Cette fois, les étudiants n'ont pas été pris au dépourvu. Ils ont eu le temps d'organiser leur déménagement provisoire. 

Un étudiant amiénois confiné dans sa chambre universitaire en avril dernier
Un étudiant amiénois confiné dans sa chambre universitaire en avril dernier © Maxppp - Fred Haslin

Moins stressés mais plus déprimés

Dans les Hauts-de-France, comme partout en France, les habitants affirment être moins stressés que lors du premier confinement. Mais ils se sentent déprimés. Un sentiment qui s'explique par la durée de la crise sanitaire. Cela fait maintnant dix mois que la France est touché par l'épidémie de Covid-19. Les plus déprimés sont les moins de 25 ans. Ce sont surtout les étudiants qui expriment ce sentiment. 

Le respect des gestes barrière et de la distanciation laisse à désirer

Les gestes barrières et la distanciations sont ils bien respectés dans les Hauts-de-France ? Selon le sondage, 53% des personnes interrogées estiment que c'est le cas. C'est un résultat un peu moins bon que celui obtenu à l'échelle nationale (55%) mais partagé dans la plupart des régions. La Provence-Alpes-Côte-d'Azur est la région la moins bien notée. 

* Enquête réalisée auprès d’un échantillon de Français interrogés par Internet du 13 au 18 novembre 2020. Echantillon de 3.003 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess