Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

SONDAGE - Une majorité de Français n'est plus attachée à la Ve République

mercredi 3 octobre 2018 à 20:15 Par Thibaut Lehut, France Bleu

Selon un sondage Odoxa-dentsu consulting pour franceinfo et Le Figaro publié ce mercredi, 56% des Français déclarent ne plus être attachés à la Ve République. Le régime imaginé après la Seconde Guerre mondiale fête ce jeudi ses soixante ans.

Projection de la Ve République pendant le son et lumière "De Gaulle en grand" sur la Croix de Lorraine à Colombey-les-deux-Eglises.
Projection de la Ve République pendant le son et lumière "De Gaulle en grand" sur la Croix de Lorraine à Colombey-les-deux-Eglises. © Maxppp -

La Ve République n'a plus la cote pour une majorité de Français. 56% d'entre eux déclarent ne plus être attachés au régime fondé par le général de Gaulle au sortir de la Seconde Guerre mondiale, selon un sondage* Odoxa-dentsu consulting pour franceinfo et Le Figaro. Une étude publiée ce mercredi, alors que la Ve République fête ses soixante ans le 4 octobre.

Dans le détail, 20% des personnes interrogées se disent "pas du tout attachées" à ce système, alors que seulement un Français sur dix (11%) se dit "très attaché" à la Ve République.

Les Insoumis et les sympathisants RN particulièrement hostiles

Le degré d'adhésion varie aussi en fonction du positionnement sur l'échiquier politique. Les sympathisants LR sont une large majorité (68%) à y être attachés. Les sympathisants PS (56%) tout comme ceux de LaREM (66%) y sont majoritairement favorables. En revanche, les sympathisants de la France insoumise (60%) et du Rassemblement national (73%) y sont très hostiles.

L'étude se penche également sur les institutions de la Ve République. À commencer par le Sénat : une majorité de Français interrogés (53% contre 46%) jugent que ce dernier n’a pas un rôle "utile". 34% jugent l’Assemblée nationale inutile (66% la trouve utile). 35% estiment que le Premier ministre n’a pas un rôle utile (64% le trouve utile). Aux yeux des sondés, c'est notre système, la Ve République, qui empêche ces institutions et acteurs d’avoir une quelconque utilité.

Les sympathisants Rassemblement national ont une opinion particulièrement négative de l'Assemblée nationale : ils sont 42% à considérer qu'elle est inutile. À l'opposé, les sympathisants LR (72%), PS (83%) et LaREM (89%) sont les plus convaincus de l’utilité de l’Assemblée nationale.

Moins de parlementaires, plus de proportionnelle

Le sondage évoque des potentielles pistes d'évolution de notre système politique. Les sondés ont notamment été interrogés sur certaines mesures de la réforme institutionnelle proposée par Emmanuel Macron. Certaines sont largement approuvées. Plus de 8 Français sur 10 sont pour la limitation du nombre des parlementaires (pour 84% des sondés il faudrait diviser par trois leur nombre) et pour la limitation à trois mandats consécutifs pour un élu (84%). 

Près de deux tiers des Français (65%) approuvent également l’introduction de proportionnelle aux élections législatives. Les moins enthousiastes sur le sujet sont les sympathisants RN (38% y sont opposés) qui aspirent à une proportionnelle intégrale.

* Enquête réalisée auprès d'un échantillon de 996 Français interrogés par internet les 2 et 3 octobre 2018. La représentativité de l'échantillon est assurée par la méthode des quotas.