Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Sondages : "Les outils sont dépassés" pour le Niçois Frédéric Ganneval

jeudi 24 novembre 2016 à 9:05 Par Justine Leclercq, France Bleu Azur

Les sondages politiques sont-ils utiles? Comment jauger leur fiabilité ? Décryptage avec Frédéric Ganneval, co-fondateur de l’institut de sondages Arténice.

Sondeurs en action (illustration)
Sondeurs en action (illustration) © Getty

Les instituts de sondages sont pointés du doigt après le premier tour de la primaire de la droite et la large victoire de François Fillon, vu avant dimanche dernier comme le troisième homme.

Pour Frédéric Ganneval co-fondateur de l’Institut de sondage Artenice, "les sondages sont construits avec des outils dépassés". Le Niçois explique aussi que "lorsqu’il y a peu d’écart entre les candidats on fait dire aux sondages ce qu’ils ne disent pas".

La victoire de François Fillon au premier tour de la Primaire de la droite peut être analysée "comme une mobilisation pour éliminer Nicolas Sarkozy" explique Frédéric Ganneval.

Frédéric Ganneval co-fondateur de l'institut de sondage Arténice.