Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

SOS Amitié : Non le père Noel n'est pas une ordure !

-
Par , France Bleu Maine
Le Mans, France

SOS Amitié fête ses 40 ans en Sarthe. L'association aide les gens en souffrance grâce à sa plateforme d'écoute téléphonique. Elle a été popularisée par le film Le père Noel est une ordure. Alors pour ses 40 ans, SOS Amitié a décidé de jouer à fond la carte de l'humour.

Non le père Noël n'est pas une ordure ! C'est par ce slogan que SOS Amitié Sarthe convie tous ceux qui le souhaitent à venir découvrir l'association ce samedi, place de la République au Mans. Un clin d'oeil au film de Jean-Marie Poiré sorti sur les écrans en 1982 et qui a popularisé l'association. "La comédie a été positive pour nous car elle nous a fait connaître mais négative aussi car elle donne de l'association une image caricaturale", sourit Pascale Pia Leport, la présidente de SOS Amitié Sarthe. Et pourtant, ce n'est pas le seul clin d'oeil au film car samedi, les bénévoles vont symboliquement tricoter une grande écharpe "parce que le gilet confectionné par Thérèse (jouée par Anémone) pour Pierre (Thierry Lhermitte) a déjà été tricoté !"

Plus de 16.000 appels par an

Depuis 40 ans, les 30 bénévoles de l'association écoutent les malheurs des autres. "Il faut que les personnes en souffrance, en mal être, puissent desserrer leurs angoisses et partager leur souffrance pour la faire diminuer", explique la présidente. Internet et les réseaux sociaux sont aussi utilisés avec un chat et une messagerie. "Cela nous a permis de toucher les jeunes de 15 à 25 ans, une tranche d'âge qui est aussi exposée au suicide, mais qui ne nous appelait pas". Car l'objectif est bien sûr d'écouter les gens en souffrance avant qu'ils ne commettent l'irréparable. En 2018, SOS Amitié a enregistré 16.014 appels (3 % environ concernent des personnes qui parlent de suicide). La plupart liés à la solitude (43%) ou les souffrances psychiques (41%). 

SOS Amitié recherche 10 bénévoles

Les 30 bénévoles sarthois ont discuté avec 16.000 personnes donc l'an passé... ce qui représente seulement le quart des appels (et 63% du temps d'écoute) car l'association n'a pas les moyens de répondre à tous les coups de fils. "Il nous manque dix bénévoles en Sarthe". Alors Pascale Pia Leport lance un appel aux bonnes volontés. "Il faut de la bienveillance et de l'empathie". C'est la base, mais cela ne suffit pas. " Ils sont formés. Trente heures d'apprentissage à l'écoute avec un formateur qui fait un débriefing entre chaque écoute". Il faut aussi avoir du temps même si les plannings sont souples. Pour en savoir plus, vous pouvez vous visiter le site internet de l'association ou vous rendre place de la République au Mans, samedi de 14 à 18h. 

Si vous souhaitez discuter en cas de mal être, voici le  numéro SOS Amitié : 02 43 84 84 84

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu