Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

SOS Amitié Touraine recherche des bénévoles-écoutants

-
Par , France Bleu Touraine

SOS Amitié a lancé début octobre une campagne de recrutement de bénévoles en France pour faire face à un nouvel afflux d'appels depuis le reconfinement. L'antenne de Tours, où les bénévoles assurent que le téléphone sonne toutes les 40 secondes, espère de nouveaux bénévoles-écoutants.

SOS Amitié cherche des bénévoles-écoutants
SOS Amitié cherche des bénévoles-écoutants © Maxppp - Jean-Baptiste Quentin

Pour faire face à un nouvel afflux d'appels depuis le reconfinement, SOS Amitié recherche des bénévoles-écoutants. L'association reconnu d'utilité publique depuis 1967 agit pour la prévention de suicide et lutte contre la solitude. L' antenne tourangelle compte déjà 20 bénévoles-écoutants et, résultat de cette campagne de recrutement, 20 candidatures sont à l'étude à SOS Amitié Touraine. 

Une candidature tous les deux jours en Touraine

Le président de SOS Amitié Touraine Arnaud Prissard se réjouit de cette campagne de recrutement : "ça a eu beaucoup d'effet, il y a en moyenne une candidature tous les deux jours : vingt en tout". Pourtant, il nous assure que tous ces candidats n'iront pas au bout de leur formation de plusieurs mois "beaucoup ne viennent pas à leurs rendez-vous et quand ils voient l'importance de l'effort ils abandonnent". En effet, avant de devenir bénévole-écoutant indépendant, il faut suivre une formation d'un an avec notamment des "cours" dispensés par des psychologues. Pendant cette année de formation, il faut donc avoir du temps libre pour pouvoir suivre cette formation. Des sessions de double-écoute avec des bénévoles-écoutants déjà en poste sont également au programme.

Quand on raccroche avec quelqu'un ça re-sonne instantanément et on a quelqu'un d'autre ! - Laurence, bénévole SOS Amitié Touraine.

Bénévole depuis 8 ans, Jeanne est allé au bout se formation : "dés ma première écoute j'ai tout de suite compris que ça allait me convenir" décrit-elle. L'association manque cruellement de bénévoles et le surcroît d'appels enregistré au niveau national depuis le premier confinement, s'est pérennisé. "Quand on raccroche avec quelqu'un ça re-sonne instantanément et on a quelqu'un d'autre !" explique Laurence, bénévole depuis un an. "Il y a une énorme pression d'appels, même au milieu de la nuit" détaille Arnaud Prissard.

Confinement et Covid-19 : pas directement responsables des appels

En revanche, ces bénévoles assurent que les appelants parlent peu du confinement et de la Covid-19 mais cela contribue forcément à renforcer leurs souffrances. Le président de SOS Amitié Touraine explique que le fait de ne pas pouvoir sortir, la perte d'emploi, la perte de contact avec son entourage et "l'angoisse qui plane dans les médias et sur les réseaux sociaux" sont des sujets pour lesquels SOS Amitié est contacté. Il continue : "C'est rare qu'on parle que de la Covid ou du confinement, mais c'est un poids en plus à la situation compliquée dans laquelle ils étaient déjà. Quelqu'un qui se sentait déjà seul avant la Covid, se sent encore plus seul avec le confinement, comme ceux en télétravail".

Plus d'appels mais moins de bénévoles-écoutants

En France, la première situation évoquée par téléphone est la santé psychique. Le suicide est la deuxième raison évoquée par mail et la troisième raison par chat en ligne. Difficile d'obtenir des chiffres locaux précis mais ces trois dernières années, le nombre total d'heures d'écoute est en augmentation tandis qu'on note une baisse significative du nombre d'écoutants en Touraine. En 2014, il y a avait 36 bénévoles-écoutants à l'antenne de Tours, aujourd'hui ils sont 20. Sur les appels reçus par SOS Amitié en 2019, 12% proviennent de nouveaux appelants. 57% des gens qui appellent le font régulièrement et enfin 31% d'appels sont de nature compulsifs et proviennent de personnes qui appellent en permanence et "bloquent les lignes" regrette Arnaud Prissard. En 2019, SOS Amitié Touraine a reçu plus de 7600 appels et comptait seulement 24 écoutants.

En cas de besoin, vous pouvez joindre un écoutant de SOS Amitié par téléphone au 09 72 39 40 50. Vous pouvez aussi chatter en ligne via le site www.sos-amitie.com.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess