Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

SOS Homophobie s'alarme du nombre croissant d'actes homophobes en France

-
Par , France Bleu Berry

Le nombre d'agressions homophobes signalées a augmenté de 15% en France en 2018 par rapport à l'année précédente selon un rapport de l'association SOS Homophobie. Et les chiffres sont encore éloignées de la réalité explique son représentant en Berry Michel Navion.

Michel Navion revient sur la hausse du nombre d'actes homophobes ces derniers mois
Michel Navion revient sur la hausse du nombre d'actes homophobes ces derniers mois © Radio France

Indre, France

Il y a eu 1905 agressions homophobes déclarées en France en 2018 d'après SOS Homophobie. Un chiffre en hausse de 15% si on compare au rapport de l'association sur l'année précédente. Pour Michel Navion, son délégué en Berry, il y a bien eu plus d'actes perpétrés, mais il faut aussi tenir compte du fait que la parole s'est libérée, donc les victimes de ce genre d'actes les signale plus facilement désormais : "les victimes de plus en plus se manifestent, il y a eu différentes campagnes menées, je pense notamment aux filles qui ont moins peur, c'est la suite du mouvement "me too" ou "balance ton porc".

Il faut essentiellement informer, la répression n'a pas grand sens

Selon Michel Navion, le salut passe par la démagogie, notamment auprès des plus jeunes. Une action de sensibilisation est donc organisée ce lundi au Blanc, avec un débat en présence d'élèves de seconde notamment, il y aura aussi la diffusion du film "Love Simon" au ciné Studio République.

Michel Navion revient sur la hausse des actes homophobes déclarés en 2018